Menu Rechercher

    Mémoire

    Commission Mémoire et transmission

    La Fondation soutient des initiatives permettant de transmettre la mémoire de la Shoah auprès du grand public. Elle accompagne la plupart des grands projets muséographiques concernant l’internement, la déportation et le sauvetage des Juifs en France et contribue à la diffusion de la parole des témoins, notamment via sa collection Témoignages de la Shoah. Elle apporte également son aide à des projets liés à la mémoire des autres génocides.

    À voir en ligne jusqu'au dimanche 24 mars 2024 sur arte.fr
    Charlotte Salomon, la jeune fille et la vie - Delphine et Muriel Coulin

    Entre 1940 et 1942, Charlotte Salomon crée, à 24 ans, 1300 toiles. Portrait de femme autant que d'artiste, ce film raconte sa vie à travers ses œuvres et met en valeur son talent qui mêlait le visuel, le texte et les références musicales. Il rend aussi hommage à sa pulsion de vie et de créativité, comme une arme contre le désastre qui l’entourait et l'attendait.  

    Vient de paraître aux éditions du Rocher
    "Je n'ai pas oublié..." Histoires de la Shoah par balles - Pierre-Roland Saint-Dizier / Christophe Girard

    Cette BD raconte une double histoire : celle des massacres des Juifs en Europe de l'Est pendant la guerre et la manière dont l'histoire de ces fusillades de masse a été occultée pendant des décennies dans des pays passés sous la chape de plomb mémorielle soviétique. Grâce à l'action de l'association Yahad-In Unum qui entreprend depuis 20 ans de retrouver les sites de ces tueries en interrogeant les derniers témoins, cette "Shoah par balles" est mieux connue. L'auteur a participé à un voyage d'étudiants d'Albi qui accompagne régulièrement les équipes de Yahad : il en tire une bande dessinée très réussie, qui explore toutes les dimensions de cette histoire méconnue.

    Proposer un projet

    La commission examine des initiatives mémorielles (commémorations, plaques, stèles…), ainsi que des projets permettant de transmettre l’histoire de la Shoah et des autres génocides auprès d’un public francophone (films, livres, expositions, pièces de théâtre...). La Fondation finance également des projets de réhabilitation des lieux de mémoire en France.

    Plus d'information

    Date limite de dépôt des dossiers

    Mardi 2 avril 2024