Menu Rechercher

    Aide aux survivants

    Commission Solidarité

    La solidarité envers les survivants de la Shoah est une priorité de la Fondation. On estime qu’il reste aujourd’hui 30 000 personnes ayant souffert des persécutions antisémites en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup sont isolés ou se sentent seuls. D’autres ont des difficultés matérielles ou liées à l’âge. La Fondation aide les associations et les institutions à développer des programmes adaptés pour ce public.

    Prochaine réunion : dimanche 21 janvier 2018, 14h au Mémorial de la Shoah, Paris
    Groupe de parole d’anciens enfants cachés, Georges Devereux

    Mises en place suite aux attentats terroristes et antisémites de janvier 2015, ces sessions sont animées par les psychologues du Centre Devereux. Elles se tiennent un dimanche par mois au Mémorial de la Shoah.

    Programme des activités du mois de janvier 2018
    Cafés des Psaumes et Graines de Psaumes, des lieux de culture et de convivialité

    Ce café social, situé rue des Rosiers à Paris, propose des activités culturelles qui contribuent à faire revivre l’"âme juive" de ce quartier. Dédié prioritairement aux personnes âgées, rescapés de la Shoah et migrants d’Afrique du Nord, il reste ouvert à tous. D'autre lieux de convivialité ont ouvert autour de Paris et de Lyon.

    2018
    carte vitale, feuille de soins

    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah finance une mutuelle gérée par le service social du Casip-Cojasor pour les survivants de la Shoah ayant des revenus modestes ou rencontrant des difficultés passagères. Elle propose des contrats négociés et une prise en charge partielle ou totale des frais médicaux.

    Revalorisation en 2017

    La reconnaissance de la Claims Conference donne droit à une compensation financière mais aussi dans certains cas, au financement d'aides à domicile. Différents services sont à même d’orienter les survivants et de les aider à faire valoir leurs droits.

    Proposer un projet

    En France, les programmes pour les survivants peuvent être portés par des institutions médico-sociales (programmes de maintien à domicile ou en EHPAD), ou par des associations (activités culturelles et lutte contre l’isolement des personnes âgées). La Fondation contribue également à aider les rescapés en Israël au travers de programmes mis en place par des associations caritatives. Pour l’Europe, elle a un partenariat avec le Joint Distribution Committee.

    Plus d’information

    Dates de dépôt des dossiers
    • Programmes médico-sociaux 
      et projets internationaux (Europe de l'Est) : 
      du 15 novembre au 15 décembre 2017
       
    • Programmes de lien social (associations)
      et projets internationaux (Israël) :
      du 5 février au 6 mars 2018