Menu Rechercher

    Ma vie au bord de l'abîme - Dessins et textes d'Ella Liebermann-Shiber

    Collectif Histoire et Mémoire - 2015
    Texte

    Ella Liebermann a vu le jour à Berlin en 1927 dans une famille juive. En 1938, Ella et ses proches sont forcés de quitter l'Allemagne et s’installent à Bedzin en Pologne. Après l'invasion allemande, ils sont déplacés dans le ghetto local avant d'être déportés à Auschwitz en décembre 1943. Cet ouvrage présente les dessins qu'Ella réalisa après-guerre pour témoigner de l'horreur.À leur arrivée à Auschwitz, Ella, qui est alors âgée de 16 ans, et sa mère sont sélectionnées pour travailler dans une usine de munitions. Le père et le frère d'Ella seront directement envoyés à la chambre à gaz.

    Apprenant qu'Ella est une artiste, un des officiers SS du camp lui demande de peindre d’après une photographie le portrait d’un de ses parents tué sur le front. Il lui fournit le matériel nécessaire ainsi que de la nourriture pour elle et sa mère. L'officier est satisfait du résultat et Ella va dessiner des portraits pour d’autres officiers. Grâce à ces dessins, Ella et sa mère ont la chance de rester ensemble et de se soutenir mutuellement.

    "La honte du 20e siècle", dessin d'Ella Liebermann

    Texte

    En janvier 1945, les troupes soviétiques approchent du camp d'Auschwitz. Ella et sa mère sont dirigées vers l’Allemagne, dans l'une des terribles "marches de la mort". Internées dans le camp de Neustadt, un sous-camp de Ravensbrück, elles sont libérées le 2 mai 1945.

    Après avoir recouvré quelques forces, elles décident de retourner en Pologne à la recherche de leur famille. À Bydgoszcz, Ella rencontre Emanuel Shiber, un officier juif de l'armée polonaise. Ella et Emanuel se marient le 2 février 1946.

    Le 23 mai 1946, avec sa mère, ils quittent la Pologne grâce à l’aide d’une organisation d’aide aux juifs et atteignent un camp de personnes déplacées près de Munich. Ils parviennent à embarquer sur un navire à destination de la Palestine mais le bateau est arraisonné par les Britanniques le 12 mars 1947 et ses six cents passagers sont enfermés dans un camp à Chypre. Après 13 mois d'internement, Emanuel, Ella et sa mère sont libérés en avril 1948. Ils parviennent enfin à atteindre Haïfa où ils s’installent.

    Inscrite à l’université, Ella étudie la peinture et l'art. Sous l’impulsion de son mari, elle dessine les horreurs dont elle a été témoin. Son oeuvre, à la fois testimoniale et cathartique, forme une série de 93 dessins. Ils seront exposés en 1952 au musée Beit Lohamei Haghetaot en Israël.

    Ella Liebermann-Shiber est décédée à Haïfa en 1998.

     

    Cet ouvrage peut être commandé au tarif de 18 € (+ 7,50 € de frais d’envoi) auprès du Collectif Histoire et Mémoire, 27 rue de Grézan 30000 Nîmes

    Renseignements : histoirememoire@hotmail.fr

    Voir les dessins d'Ella Liebermann-Shiber (pdf)

    Partager

    | |