Menu Rechercher

    Histoire de la Faculté de médecine de la Reichuniversität de Strasbourg

    2017-2018
    Texte

    En 2016, l’Université de Strasbourg a mis en place une commission internationale pour faire la lumière sur l’histoire de la Faculté de médecine de la Reichsuniversität de Strasbourg.

    Créée en 1941 suite à l'annexion de l'Alsace-Moselle au Reich, la Reichsuniversität s'inscrivait dans le projet nazi de germanisation de ces territoire occupés. L'Université de Strasbourg était, à cette époque, réfugiée à Clermont-Ferrand.

    La commission historique a notamment pour but d'évaluer l'ensemble des collections médicales de l’Université de Strasbourg pour s’assurer qu'aucun reste humain provenant de victimes du nazisme n'y soit conservé. En raison du rôle qu’il a joué dans la constitution d'une collection de squelettes de Juifs assassinés et dans d’autres recherches sur les victimes des nazis, l'Institut d’anatomie fera l'objet d'une attention particulière.

    Le fronton de l'Institut d'anatomie de la faculté de médecine de Strasbourg. Photo : Université de Strasbourg

    Texte


    Les recherches de la commission historique portent sur :

    - L’activité politique et scientifique des membres de la Reichsuniversität (1941-1944),

    - Les liens de la Reichsuniversität avec le camp de concentration de Natzweiler- Struthof,

    - L’implication des SS et d’autres agences, incluant la Fondation allemande pour la recherche (Deutsche Forschungsgemeinschaft) dans le soutien aux recherches menées à la Reichsuniversität,

    - L’identification des victimes de recherche, la mise à jour des pratiques administratives et médicales et des persécutions qui ont eu lieu à la Reichsuniversität, tout particulièrement à l’encontre des nombreuses victimes juives et roms,

    - Le personnel et les étudiants de la Reichsuniversität,

    - L’identification des restes humains produits et conservés par la Reichsuniversität, et leur utilisation pour l’enseignement et la recherche,

    - Le transfert des collections et l’évacuation du personnel à la fin de la guerre, et les suites dans l’après-guerre,

    - L’impact à long terme et la représentation des activités de la Faculté de médecine de la Reichsuniversität après 1945, ainsi que les continuités et discontinuités entre la Reichsuniversität et l’Université de Strasbourg après le retour à la France.

    Dans le cadre de ces recherches, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah participe au financement d'une bourse doctorale. Cette dernière a été attribuée à Aisling Shalvey dont le travail porte sur l'histoire de Faculté de médecine de la Reichsuniversität de Strasbourg (1941-1944).
     

    En savoir plus sur la commission historique

    Partager

    | |