Menu Rechercher

    Rétrospective Marceline Loridan-Ivens

    Jusqu'au jeudi 19 septembre 2019, à Jérusalem
    Texte

    Il y a un an, la veille de Yom Kippour, disparaissait Marceline Loridan-Ivens, rescapée de la Shoah, mais aussi cinéaste, écrivaine, actrice et réalisatrice de films, notamment avec son mari et mentor Joris Ivens. 

    Afin de mieux faire connaître sa vie et son oeuvre auprès du public israélien, la Cinémathèque de Jérusalem a souhaité lui rendre hommage en projetant plusieurs films de ou sur cette personnalité singulière et engagée dans les combats de son temps. 

    La rétrospective ouvrira avec la projection de "Chronique d'un été", le film de Jean Rouch et Edgar Morin de 1961, un des premiers exemples de cinéma-vérité en France mais aussi une des toutes premières références, dans le cinéma français, à l’existence des rescapés juifs de la Shoah. 

    Au programme également : La petite prairie aux bouleaux, avec Anouk Aimée, tourné en grande partie à Auschwitz et film-testament de Marceline sur son expérience des camps, alors qu'elle n'était âgée que de 16 ans. Et le film d'Yves Jeuland La vie balagan de Marceline Loridan-Ivens, issu d'une rencontre publique où elle revenait sur sa vie et ses engagements. 

    Tous les films seront précédés de présentations avec des intervenants ayant connu ou travaillé avec Marceline Loridan-Ivens. 

    Texte

     

    ► Programme complet et informations pratiques sur le site de la Cinémathèque de Jérusalem (en anglais)

     

    Cette rétrospective a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 

     

    Partager

    | |