Menu Rechercher

    La Babel des enfants perdus. Un film de Théo Ivanez

    2019
    Texte

    La fin de la Seconde Guerre mondiale jette sur les routes plus de 10 millions de personnes, dont beaucoup seront accueillies dans les Displaced Person Camps créés par l’United Nations Relief and Rehabilitation Administration (UNRRA).

    À l’été 1945, à Indersdorf, non loin de Munich, s’ouvre ainsi le premier camp pour enfants réfugiés de guerre. Il regroupera plus de 1 000 jeunes orphelins, dont de nombreux enfants juifs, sous la protection d’une poignée d’hommes et de femmes. Pionniers du travail humanitaire, ils sauront les entourer et leur redonner foi en l’avenir avant de leur trouver une destination d’accueil.

    La période de l'immédiat après-guerre, époque paradoxale qui mêle espoir et poids d’un passé impossible à oublier, est ici racontée par le prisme de cette histoire. Quelques-uns de ces enfants pensionnaires du Children Center, aujourd'hui octogénaires, racontent ainsi leur parcours, depuis les marches de la mort à la sortie des camps jusqu’au retour sur leur terre natale ou vers un nouveau pays d’accueil.

     

    Texte

    France, documentaire, 52 mn, Kuiv Productions, 2019. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Partager

    | |