Menu Rechercher
Le Bourget-Drancy. La première gare de déportation des Juifs de France - Thomas Fontaine et Benoît Pouvreau
Vient de paraître

Si la gare du Bourget-Drancy est connue comme la première gare de déportation des Juifs de France, de l’été 1942 à l’été 1943, son site et les lieux même où sont passés des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés, le jour de leur déportation ou lors de transferts entre les lieux d’internement de province, les camps du Loiret et le camp de Drancy, demeuraient méconnus. Une recherche spécifique a ainsi été menée pour retrouver l’emplacement exact du "quai des déportés". Cet ouvrage détaille le lieu retrouvé et propose une histoire de sa mémoire.

Cimetière fantôme : Thessalonique - Martin Barzilai
Vient de paraître chez Créaphis éditions

Le photographe Martin Barzilai, petit-fils d’un Juif salonicien qui a fui en 1940 – à temps car environ 54 000 juifs de Thessalonique furent déportés et exterminés, soit 96 % de la population juive de la ville –, s’est rendu à plusieurs reprises à Thessalonique depuis 2018, à la recherche des fragments de tombes du plus grand cimetière juif d'Europe, disséminés dans la ville, à la suite de son expropriation par les Nazis en 1942. De cette enquête, il est revenu avec de nombreuses photographies, un journal de bord et des entretiens avec des personnes concernées par cette "mémoire fantôme". Deux historiennes interviennent en contrepoint de son propos.

Vient de paraître aux éditions Albin Michel

Cet ouvrage monumental de près de 1 500 pages, rassemble les contributions de 150 spécialistes issus de 6 pays différents, sous la direction de Sylvie Anne Goldberg. Destiné à un large public, il permet de mieux connaitre l’apport continu des Juifs à l’édification de la France, de ses valeurs, de sa société et de sa culture. 

Isidore et Simone, Juifs en résistance - Simon Louvet & Remedium
Vient de paraître aux éditions Ouest-France

Cette BD retrace le parcours, authentique, d’Isidore Adato et de sa femme Simone durant la guerre. Simon Louvert, journaliste et arrière-petit-fils d'Isidore et Simone s'est penché avec l'aide du dessinateur Remedium sur l’itinéraire individuel de ce couple de Juifs et celui de leur famille, soumis aux persécutions antisémites puis à la traque dans le cadre de la "solution finale". Il montre enfin comment Isidore et Simone, après avoir caché leurs deux petites filles, s'engagent dans le maquis.  

Les Fêtes juives à la ferme - Annie et Gérard Khenkine
Vient de paraitre aux éditions du Potager

Ce recueil de quatre contes juifs s’adresse aux enfants de trois à sept ans. Ces petites histoires sont destinées à être lues à haute voix par les parents, les grands-parents, les éducateurs ainsi que par les grands frères et sœurs. Chaque histoire a pour thème une fête juive. Le but n’est pas de délivrer un enseignement exhaustif mais plutôt de plonger l’enfant dans l’atmosphère festive et particulière de quatre temps du calendrier juif : Roch Hachana,TouBichevat, Pourim et Pessah.

Du sang dans la clairière - Efix, Tal Bruttmann et Antoine Grande
Vient de paraître aux éditions Ouest-France

Cette bande dessinée d’aventure est l’occasion de comprendre le Mont-Valérien, principal lieu d’exécution par l’armée allemande de résistants condamnés à mort et d’otages pendant la Seconde Guerre mondiale. Conçue par des historiens et un bédéiste, elle fait vivre en images le récit des aventures d’un groupe de jeunes gens, et en particulier de Marcel Rajman et de son frère Simon, dans l’éveil de leur engagement dans la Résistance jusqu’à l’exécution de certains d’eux au Mont-Valérien au cours du terrible hiver 1944.

Faire trace - Maxime Decout
Vient de paraître aux éditions Corti

Cet essai analyse l’écriture sur et après la Shoah à la lumière d’un élément régulièrement mentionné mais rarement pris en compte en tant que facteur déterminant l’écriture alors même qu’il est l’une des principales spécificités du génocide : l’effacement des traces par ses maîtres d’œuvre nazis. Le corpus étudié porte aussi bien sur les œuvres de Robert Antelme, Charlotte Delbo, David Rousset, Georges Perec, Patrick Modiano, Ivan Jablonka...

Ne m'oubliez pas. Dernières lettres de trois mères avant Auschwitz : Salonique, 1942-1943 - Léon Saltiel
Vient de paraître aux éditions Denoël

Ce corpus de 51 lettres que Sarah Saltiel, Nehama Cazès et Mathilde Barouch, toutes trois des mères juives grecques de Salonique, adressent à leurs fils qui ont pu partir à Athènes, possède une riche valeur documentaire et est en même temps très poignant. Il s’agit de témoignages uniques concernant Salonique occupée par les Allemands à partir d'avril 1941. Cet ouvrage jette ainsi la lumière sur un sujet insuffisamment connu en Occident, qui est la destruction d’une très ancienne et importante communauté séfarade des Balkans et de la Méditerranée orientale, la "Jérusalem des Balkans". 

Tears oh History - Pierre Birnbaum
Vient de paraître aux éditions Columbia University Press

Longtemps, les Juifs américains ont cru échapper aux tragédies de l’histoire juive. La montée en puissance d’une droite suprémaciste et la fréquence croissante des actes antisémites mettent à mal ces certitudes. Cet ouvrage est la traduction anglaise d'un livre de l'historien français Pierre Birnbaum, paru en France en 2022. 

Grâce à ma mère - Schoschana Rabinovici
Vient de paraître aux éditions du Félin

Suzie Weksler n'a pas encore 9 ans quand les nazis envahissent Wilno (Vilnius) où elle vit. L'incroyable instinct de survie et de protection de sa mère va lui permettre de survivre au ghetto, à la déportation dans deux camps et aux marches de la mort. Ce récit inédit en français est d'autant plus exceptionnel qu'il vient d'un témoin, enfant pendant la guerre, qui a survécu à la Shoah.