Menu Rechercher

    J’ai sauté du train. Fragments - Odette Spingarn

    Éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2012
    Texte

    Odette Spingarn décrit ici le fonctionnement des différents camps de la "Solution finale" par lesquels elle est passée à partir de son arrestation avec ses parents, le 31 mars 1944, dans un village de Corrèze : la caserne de Périgueux, le camp de transit de Drancy, le camp d’extermination d’Auschwitz II-Birkenau où sa mère décédera, un de ses sous-camps, le Kanada, où elle trie des vêtements de déportés assassinés et enfin le camp-usine de Zschopau (Saxe, Allemagne), destination de son transfert du début octobre 1944.

    À l’approche des Alliés, en avril 1945, les travailleuses forcées sont entassées dans un train à destination d’un camp de la mort. À ce moment-là, Odette prend son destin en main et s’évade en sautant du train. S’ensuit une longue odyssée qu’elle nous relate par le menu. En définitive, elle est sauvée par une femme allemande.

    À son retour, grâce à sa jeunesse et à son inébranlable optimisme, Odette a su se reconstruire, étudier, mener une carrière et fonder une famille.

    Texte

    Collection Témoignages de la Shoah, éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah

    216 pages / 59 illustrations

    Prix : 21,90 € - Livre numérique : 7,90 €



    Commander le livre au format papier ou numérique

    Ouvrage également disponible en anglais.

     

    Odette Spingarn devant des collégiens de Brive - Reportage de France 3 Pays de Corrèze, 23/05/14

    Partager

    | |