Menu Rechercher

    Sauvegarde de la Maison sublime de Rouen

    Réouverture au public : premier trimestre 2022
    Texte

    La Maison sublime est le plus ancien monument juif de France. Construite vers 1100, juste après la Première Croisade, elle témoigne de la très ancienne présence à Rouen d'une communauté juive, et illustre la vitalité et l’importance du judaïsme médiéval normand.

    Découvert par hasard sous la cour du Palais de justice en 1976, cet édifice roman rectangulaire de 15 mètres sur 10 présente des bas-reliefs sculptés et des inscriptions hébraïques, dont cette citation, en référence directe au Livre des Rois : « Que cette maison soit sublime (pour l’éternité) ». Archéologues et historiens débattent toujours de l'usage de ce bâtiment : résidence privée, synagogue ou école rabbinique (il s'agirait alors de l’unique yeshiva médiévale conservée à ce jour).

    La Maison Sublime de Rouen - Photo : Rouen Tourisme

    La Maison Sublime de Rouen - Photo : Rouen Tourisme

    Texte

    L'édifice, classé monument historique, est actuellement conservé dans une crypte conçue entre 1977 et 1980. Pendant plus de 30 ans, il a subi des altérations dues à l'humidité, les sels et les bactéries. Les maçonneries se sont dégradées et fragilisées. Des travaux de sauvegarde ont été réalisés pour éviter leur désagrégation.

    Base de colonne de la façade sud, dite "base au dragon" - Collection éditions Point de vues - Cliché Eliot-Rioland - 2006

    Base de colonne de la façade sud, dite "base au dragon" - Collection éditions Point de vues - Cliché Eliot-Rioland - 2006

    Texte

    Les travaux de conservation ont commencé en 2018. Ils consistent en la pose d'un drain autour du monument pour éviter les remontées de la nappe phréatique, l'isolation de la dalle et la construction d'un sas pour éviter les chocs thermiques. Il s'agit également de rendre l'édifice plus accessible, grâce notamment à l'installation d'un ascenseur, et de valoriser son histoire par le biais d'une scénographie appropriée. 

    Ces travaux de sauvegarde et d'aménagement sont portés par l'association La Maison Sublime de Rouen et financés par l'État, les collectivités locales, la Fondation du Patrimoine, la Fondation Edmond J. Safra et la Fondation du Crédit Agricole. La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a apporté un soutien financier significatif à ce projet (travaux de sauvegarde et scénographie).

    La réouverture au public est prévue au premier trimestre 2022.

    Partager

    | |