Menu Rechercher

    Des larmes aux rires, la Commission centrale de l'enfance - Serge Bianchi, Zoé Grumberg, Joseph Kastersztein

    Éditions Le Cherche Midi - 2022
    Texte

    Histoire et mémoire d'une organisation juive, laïque et progressiste, 1945-2020


    Créée en 1945 par l'Union des Juifs pour la résistance et l'entraide - UJRE -, la Commission centrale de l'enfance a eu pour première mission de retrouver les enfants juifs cachés et de prendre soin des orphelins.

    Ensuite, ses foyers, patronages et colonies de vacances ont offert des activités à des milliers d'enfants et d'adolescents, encadrés par de jeunes moniteurs issus de la Résistance, et ont souvent redonné souvent goût à la vie à ces enfants traumatisés.

    Se remémorant ses séjours à Stella-Plage, dans une colonie de la CCE, le neuropsychiatre et écrivain Boris Cyrulnik écrit dans sa préface : "Pour la première fois de ma vie, je découvrais un monde juif qui me rendait heureux". 

    Charles Fiterman, ancien ministre des Transports, dont le père est mort à Auschwitz, se remémore avec reconnaissance dans son avant-propos les étés joyeux, sportifs et culturels, à Aix-les-Bains, Uriage ou Tarnos, où sa mère, militante de l'UJRE, les envoyait sa sœur et lui.   

    Bien d'autres personnes, connues ou anonymes, sont passées par les foyers ou les colos de la CCE. Ainsi le cinéaste et écrivain Robert Bober, qui y a passé des dizaines d'années, de colon à chef moniteur et témoigne : "Me retrouver avec des enfants comme moi me libérait." 

    Les éducateurs y pratiquent des pédagogies originales, inspirées de Maria Montessori, Anton Makarenko et Janucz Korczak qui sont particulièrement adaptées à ces enfants au parcours chaotique comme l'analyse aujourd'hui Boris Cyrulnik : "Je ne savais pas que cette occupation incessante, agréable et fatigante, correspondait à la théorie de Makarenko : occuper sans cesse les enfants abandonnés à des tâches concrètes."

    Des larmes aux rires, la Commission centrale de l'enfance - Serge Bianchi, Zoé Grumberg, Joseph Kastersztein
    Texte

    Avant-propos de Charles Fiterman, ancien Ministre d'État.

    Préface de Boris Cyrulnik, neuropsychiatre.

    Introduction par Joseph Kastersztein, Valérie Stenay et Suzon Pikorki, successivement présidents de l'AACCE.

    Serge Bianchi, coordonnateur et un des co-auteurs, est professeur émérite des Universités, Rennes 2.

    Riche en iconographie et illustrations originales, ce livre est publié par les éditions Le Cherche Midi et l'Association des Amis de la Commission Centrale de l'Enfance (AACCE), avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Partager

    | |