Menu Rechercher

    "Mon voisin" : favoriser le lien social et l’entraide de proximité

    Depuis 2020 - Casip-Cojasor
    Texte

    Avec la crise sanitaire, les confinements successifs et la fermeture des lieux d’accueil, l’isolement dont souffrent beaucoup personnes âgées, et parmi elles nombre de survivants de la Shoah, s’est drastiquement accru. Le projet "Mon Voisin" du Casip-Cojasor permet de l'atténuer en favorisant le lien intergénérationnel et l’accès au numérique.

    L’idée est née fin 2020 à la Maison des Seniors et de la Culture Bluma Fiszer, fermée depuis le début de la crise du covid-19 en mars 2020. Pour garder le lien avec ses adhérents, son équipe a réfléchi à un projet autour du lien social et de l’entraide de proximité. Une plateforme de coordination de l’action des bénévoles du Casip-Cojasor avait été créée durant le premier confinement et le projet Mon Voisin a ainsi pu être rapidement été lancé, permettant la rencontre entre volontaires et aînés du même quartier.

    Le principe est simple : chaque semaine, les personnes âgées reçoivent un appel téléphonique ou, si la situation sanitaire le permet, la visite d’un "voisin", chez elles ou à l’hôpital. Les bénévoles ont notamment pour mission d’aider les seniors à prendre en main les outils digitaux, indispensables aujourd’hui à de nombreuses tâches de la vie quotidienne et pour rester connecté au monde extérieur. Ces visites de courtoisie permettent aussi de s’assurer que la personne va bien, ne manque de rien. Si un problème est repéré, il est immédiatement remonté au Casip-Cojasor, qui le prend en charge.

    Le programme s’est rapidement étendu au-delà de la Maison Bluma Fiszer. Aujourd'hui, le Casip-Cojasor met ses quelques 150 volontaires (dont de nombreux EEIF – Eclaireurs Eclaireuses Israélites de France) à disposition de ses différents services qui souhaitent faire bénéficier de ce dispositif le plus grand nombre. Environ 200 personnes âgées en bénéficient.

    Texte

    Chaque semaine, j'appelle un senior pour nouer des liens et le divertir, car en ces temps de covid, leurs interactions sociales sont très restreintes. Cela correspond aux valeurs de solidarité des EI et, personnellement, cela me permet d'échanger avec une personne ayant plus d'expérience et beaucoup d'anecdotes à partager. 

     Elsa, 17 ans, PIF aux EI de la Victoire, bénévole du programme Mon Voisin

     

    Contact

    Pour participer au projet Mon Voisin : mscblumafiszer@casipcojasor.fr / 09 72 38 25 94

     

    Ce projet reçoit le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Partager

    | |