Menu Rechercher

Hommage aux Juifs déportés de Charente

Mardi 14 mars 2017 à Angoulême
Texte

Une cérémonie à la mémoire des Juifs arrêtés en Charente et déportés vers les camps de la mort nazis a été organisé devant le conservatoire d'Angoulême en présence de Serge Klarsfeld.

À Angoulême, le 8 octobre 1942, 387 hommes, femmes et enfants juifs ont été arrêtés puis rassemblés dans l'actuel conservatoire. Ils furent ensuite transférés à Drancy avant d'être déportés à Auschwitz. Depuis 2012, une plaque commémorative rappelle leur destin tragique ; une deuxième rend hommage aux 19 Charentais reconnus Justes parmi les nations par l'Institut Yad Vashem à Jérusalem.

Inauguration des plaques commémorative en 2012 - Photo : La Charente Libre, Renaud Joubert

Texte

D’autres rafles eurent lieu en Charente pendant la Seconde Guerre mondiale. Une plaque posée fin 2016 vient rappeler le sort et le nom des 273 Juifs qui furent arrêtés dans le département par des policiers français sur ordre du Gouvernement de Vichy complice de l’occupant allemand. Ils furent ensuite déportés vers les camps nazis et y furent presque tous assassinés.

Ces plaques mémorielles ont été apposées par l'Association juive d’Angoulême et de la Charente avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

 

Plaques à la mémoire des Juifs déportés de Charente

Conservatoire Gabriel Fauré 
Place Henri Dunant 
16007 Angoulême  

Plaque à la mémoire des 273 Juifs arrêtés en Charente en dehors de la rafle du 8 octobre 1942

Partager

| |