Menu Rechercher

    Royaumes juifs, les trésors de la littérature yiddish - Édition établie par Rachel Ertel

    Editions Robert Laffont - Collection Bouquins - 2008 / 2009
    Texte

    Tome 1

    Le yiddishland rassemblait des royautés minuscules et des principats parfois réduits aux dimensions d’une bourgade, disséminés au cœur de notre vieille Europe et sur ses marches orientales. Les jours de fête, tous se transformaient en autant de petites Jérusalem. Ces royaumes étaient aussi ceux du verbe et de l’écriture. Territoires de papier et d’imaginaire. Car le yiddishland était riche de sa littérature. Portée par l’explosion de l’imprimerie, marquée d’un sceau fécond par un échange constant entre la tradition sacrée juive et la chrétienté environnante, la littérature yiddish s’affirme au début du XXe siècle.

    Texte

    Pendant plus de cinq cents ans et jusqu’au Génocide, il y avait toujours eu en Europe un Juif pour chanter, écrire, raconter ses joies et ses peines dans une langue née entre Rhin et Moselle, dans les communautés juives de Rhénanie. Le yiddish était pratiqué en 1939 par dix millions de personnes. Chacun sait comment toute cette vie fut engloutie : en moins de dix ans, le yiddish devient quasiment une langue morte, exilée du monde.

    Royaumes juifs exhume les trésors littéraires de cette langue assassinée qui se parlait par-dessus les frontières et faisait exister satire, mélodrame, rire et mystère. Les personnages des romans présentés dans ce volume sont des errants, des mendiants, des voyants, des chercheurs d’impossible. Ils nous parlent tous d’un monde disparu. Rachel Ertel, en concevant ce volume, fait œuvre de résurrection. Les écrivains qu’elle a rassemblés comblent un vide tragique. En leur rendant la parole, Rachel Ertel dit vouloir " inscrire dans le patrimoine français et universel l’univers imaginaire de ce yiddishland, qui a puisé aux sources de la société juive, mais aussi à celles de toutes les sociétés européennes ". Qu’elle en soit remerciée !

    Daniel Rondeau

    Ce volume contient :

    • Mendelè-Moïkher-Sforim, Fichkè le boiteux,
    • I. L. Peretz, Métamorphose d’une mélodie et autres contes et récits,
    • Sholem-Aleïkhem, Gens de Kasrilevkè,
    • Sholem Asch, La Sanctification du Nom,
    • Der Nister, Sortilèges,
    • David Bergelson, Autour de la gare.

    Rachel Ertel est agrégée d’anglais, docteur d’Etat ès Lettres, professeur émérite des Universités. Traductrice du yiddish et de l’anglais, elle a une trentaine de traductions à son actif. Elle a enseigné la littérature américaine et la littérature et culture yiddish pendant toute sa carrière. Elle dirigea le Centre d’Etudes Judéo-Américaines (CEJA), formant des enseignants, une équipe de traducteurs du yiddish et des chercheurs dont les thèses ont donné lieu a des publications. Elle a publié, entre autres : Le Roman juif américain – une écriture minoritaire (Payot, 1980), Le Shtetl, la bourgade juive de Pologne de la tradition à la modernité (Payot, 1982), Dans la langue de personne : poédie yiddish de l’anéantissement (Le Seuil, 1993), Brasiers de mots (Liana Levi, 2003).

    Ce livre a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Commander le livre auprès de la librairie du Mémorial de la Shoah.

     

    Tome 2

    Les auteurs de langue yiddish ont constitué au cours des âges une bibliothèque aux formes inédites, alliant leur spécificité et les emprunts aux cultures environnantes en une alchimie propre. Royaumes juifs constitue une anthologie de cette littérature. Ce second volume rassemble sept auteurs de nouvelles ou de romans yiddish écrits au cours du XXe siècle et montre la diversité de cette littérature.

    Ce livre a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Commander le livre auprès de la librairie du Mémorial de la Shoah.

    Partager

    | |