Menu Rechercher

    Juifs d'Algérie, 1830-1907. Inventaire des archives consistoriales et bibliographie - Richard Ayoun

    Éditions Peeters - 2018
    Texte

    Le projet de rédiger l’inventaire des documents consistoriaux concernant l’histoire du judaïsme algérien est né en 1979 sous l’impulsion de Gérard Nahon et soutenu par l’Institut Ben Zvi de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Richard Ayoun a accompli la tâche colossale de rechercher, d’étudier ces archives en France, en Israël, aux États-Unis et en Algérie, de les dépouiller, les analyser et les répertorier avec rigueur, patience et
    détermination.

    Cet inventaire analytique des archives consistoriales des Juifs d’Algérie, depuis la conquête française en 1830 jusqu’à "la séparation des Églises et de l’État" en 1905, procure un accès direct au plus important ensemble de documents existants sur le sujet, les archives propres aux communautés d’Algérie ayant pratiquement disparu en 1962 dans la tourmente de l’exode.

    L’ouvrage couvre l’évolution du statut des Juifs d’Algérie ainsi que leur vie professionnelle, sociale, religieuse et culturelle. Le complète une bibliographie d’une extrême richesse étendue à des périodiques locaux aujourd’hui malaisément accessibles, pourvue d’une liste alphabétique des articles par auteurs et par titres. La période noire du judaïsme algérien durant la vague antisémite de la fin du XIXe siècle et l’Affaire Dreyfus, y apparaît sous un jour saisissant : vision au quotidien de la violence, de la haine suintant des articles de L’antisémite algérien (1897-1898), de son avatar le Nouvel Antisémite algérien (1898-1899)…

    Par delà l’objectif scientifique de l’auteur, demeurent la nécessité, la volonté, l’exigence, de retrouver la mémoire perdue des communautés juives algériennes, de la restituer, de la perpétuer. Ce livre se place dans la lignée des travaux archivistiques majeurs des XIXe et XXe siècles.

    Juifs d'Algérie, 1830-1907. Inventaire des archives consistoriales et bibliographie - Richard Ayoun
    Texte

    Richard Ayoun (1948 – 2008) était maître de conférences à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, docteur en histoire, habilité à diriger des recherches, licencié d’hébreu. Il a enseigné l’histoire des Juifs d’Afrique du Nord et publié un grand nombre d’ouvrages et d’articles sur le Judaïsme séfarade, sur le Judaïsme d’Afrique du Nord, et sur le Judaïsme français.

    Cet ouvrage en trois tomes est paru en 2018 aux éditions Peeters, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Il est disponible à la librairie Vrin (6 place de la Sorbonne 75005 Paris).

    Partager

    | |