Menu Rechercher

    À Sciences Po, une formation pluridisciplinaire pour les responsables religieux

    Texte

    En 2015, face à la montée des violences terroristes et d’actes criminels motivés par un intégrisme religieux, des ministres du culte, juifs, chrétiens et musulmans, qui avaient l’habitude de travailler ensemble, ont fait le constat d’une lacune essentielle dans leur formation respective : la méconnaissance des autres religions, l’absence d’initiation au dialogue interreligieux et le manque d’ancrage dans la société civile, laïque et républicaine.

    Ils ont eu l’idée de créer une formation réunissant des ministres du culte en exercice et en formation, des responsables de communautés religieuses, ainsi que des laïcs. Le programme "Emouna, l’amphi des religions" a ainsi débuté en septembre 2016.

    Organisée par Sciences Po, cette formation entend renforcer, dans la durée et dans le cadre de la laïcité, les liens entre les différentes religions en France.

    Elle s’adresse en premier lieu aux ministres du culte, en exercice ou en cours de formation, et aux responsables des communautés religieuses. Elle est également ouverte aux acteurs de la société civile justifiant d’un projet en lien étroit avec les objectifs de la formation.

    La première édition de cette formation a rassemblé une trentaine de participants.

    Lauréats de la première promotion du programme Emouna - Photo : Thomas Arrivé, Sciences Po

    Lauréats de la première promotion du programme Emouna - Photo : Thomas Arrivé, Sciences Po

    Texte

    Objectifs de la formation

    Au terme de cette formation de 18 jours (2 ou 3 jours par mois), chaque participant doit pouvoir :

    • maîtriser l’environnement politique et institutionnel français et européen qui entoure les pratiques religieuses
    • démontrer une bonne connaissance mutuelle des différentes religions et de leurs traditions intellectuelles, ainsi que rituelles 
    • s’appuyer sur une bonne connaissance de la culture française et de ses liens avec les religions
    • mobiliser un socle de compétences clés nécessaires à l’exercice de responsabilités dans le cadre d’une communauté religieuse.

    Cette formation vise également à développer les réseaux de relations de chacun et ainsi à contribuer au dialogue interreligieux en France.

    Présentation de la formation sur le site de Sciences Po

    Ce programme reçoit le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Partager

    | |