Menu Rechercher

La rumeur d'Orléans. Un film de Stéphane Granzotto

2019
Texte

À Orléans, à la fin du printemps 1969, une rumeur enfle puis explose : des jeunes filles essayant de la lingerie dans des boutiques du centre-ville seraient enlevées et envoyées en Amérique du Sud pour être offertes à un réseau de proxénètes. La ville a peur, des incidents éclatent. Détail important : on dit alors que les boutiques en question appartiennent à des commerçants de confession juive.

Malgré l’absence totale de faits avérés, la rumeur perdure. Sur elle se greffe un antisémitisme que l’on croyait alors disparu, 25 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale. La rumeur d’Orléans, étudiée à l’époque par des sociologues, est devenue un véritable cas d’école enseigné dans les écoles de journalisme. 

Ce documentaire tente d'expliquer la dimension antisémite de la rumeur. Un professeur d'histoire explique notamment qu'en l'an 1000 à Orléans, il y avait déjà des accusations qui portaient sur les personnes de religion juive : "on accusait les juifs de faire du trafic de ce genre et cela s'est terminé par un massacre". L'histoire ancienne de la communauté juive à Orléans expliquerait-elle cette haine ? Installée au cœur d'Orléans depuis le VIe siècle, c'est l'une des plus anciennes communautés juives de France.

À l'heure des infox devenues quotidiennes dans les médias et sur les réseaux sociaux, il est utile de s'interroger sur la mécanique de fabrication et de diffusion d'une rumeur. Quelle que soit la manière dont elle se propage, elle fait toujours des victimes. 

Ce documentaire a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 

Eliane Klein, professeur engagée contre la propagation de la rumeur, est interviewée dans le film. Photo : 13 productions 

Texte

France, documentaire, 2018, 52 mn, 13 Productions, France Télévisions

Diffusion : lundi 21 octobre 2019, à 23h sur France 3 Centre-Val-de-Loire

 

Partager

| |