Menu Rechercher

    Hommage aux Juifs raflés près du lac d'Aiguebelette en Savoie

    Vendredi 26 août 2022 à Aiguebelette-le-Lac
    Texte

    À l'occasion des 80 ans de la rafle du 26 août 1942, un Arbre de la Mémoire sera inauguré dans la commune savoyarde d'Aiguebelette-le-Lac. Il rappelle la mémoire des Juifs assignés à résidence, déportés ou cachés dans le village et aux alentours.

    Cette initiative est portée par lassociation Mémoire Août 1942 dont le but est de contribuer au travail historique local en collectant des témoignages concernant les Juifs assignés à résidence à Aiguebelette et dans l’avant-pays savoyard entre 1940 et 1944.

    L’association s’attache à retracer le parcours de vie de ces familles pourchassées (90 personnes connues à ce jour) et notamment celui des 16 personnes arrêtées lors de la rafle du 26 août 1942 puis déportées et assassinées à Auschwitz-BirkenauLes noms de 28 enfants cachés et sauvés par des habitants de la région ont également été retrouvés.

    Vue du village d'Aiguebelette-Le-Lac

    Vue du village d'Aiguebelette-le-Lac. Photo : Florian Pépellin, Wikipédia.

    Texte

    Inauguration de l'Arbre de la Mémoire

    Vendredi 26 août 2022, square de la mairie d’Aiguebelette-le-Lac

    En présence de Claude Coutaz, maire d’Aiguebelette-le-Lac, André Bois, président de la communauté de communes du Lac d’Aiguebelette, Frédéric Pélisson, président de l’association Mémoire Août 1942 et de témoins directs.

    Diffusion d'un message vidéo de Robert Badinter, ancien garde des sceaux.

    Renseignements : memoireaout1942@gmail.com

    Texte

    Conçu et réalisé par Paul Rouillot, cet arbre tourmenté porte sur chacune de ses feuilles le nom d’une personne assignée à résidence, déportée ou cachée dans le village d'Aiguebelette-le-Lac ou aux alentours. Ces feuilles scintillent à la lumière du jour pour que leur mémoire nous éclaire.

    Le projet d'Arbre de la Mémoire a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, de l'ONACVG, de la Région Auvergne-Rhône Alpes, du département de Savoie, de la Communauté de Communes du Lac d'Aiguebelette et des communes de La Bridoire et Novalaise.

    Familles juives assignées à résidence à Dullin près d'Aiguebelette-le-Lac. Photo : Michel Burstein.

    Texte

    Sous l’impulsion de l’association Mémoire Août 1942 et à la demande de Betty Eppel, enfant cachée pendant 3 ans par les époux Guicherd à Dullin, la médaille des "Justes parmi les nations" a été remise aux descendants de Joséphine et Victor Guicherd en 2021. Voir le reportage de TV 8 Mont Blanc.

    Partager

    | |