Menu Rechercher

    Commémoration des 80 ans des rafles du Vieux-Port à Marseille en janvier 1943

    Rafles du 22 au 24 janvier 1943 - Différents événements à venir en 2023 pour les 80 ans de la rafle
    Texte

    En 1940, Marseille, située en zone libre par l’armistice du 22 juin 1940, est encore un port ouvert sur le monde, une porte vers la liberté pour certains, vers la reprise du combat pour d’autres. Lorsque les troupes allemandes franchissent la ligne de démarcation et arrivent dans la cité phocéenne, le 11 novembre 1942, elles reçoivent l’instruction de ne pas côtoyer les habitants de la ville. Marseille pour les nazis résume la société cosmopolite qu’ils veulent précisément éradiquer. La ville est pour eux “un repère de sous-hommes, de Bolcheviks, d’étrangers, une plate-forme de la pègre et de la prostitution”. Beaucoup de stéréotypes nazis se focalisent sur Marseille.

    Sur ordre d’Hitler, il est décidé de procéder à la destruction des "'vieux quartiers", considérés à la fois comme "une porcherie" et un nid de Résistance. Heinrich Himmler, chef de la SS pour le Reich, enjoint à Karl Oberg, chef de la SS en France, de détruire par explosifs cette "sous-ville" et de déporter ses habitants. Longtemps ville refuge, Marseille va devenir un piège.

    En janvier - en particulier entre le 21 et le 24 janvier -, l'Opération Sultan constitue une des rafles les plus massives de la Seconde Guerre mondiale en France : 20 000 personnes évacuées de force de leur logement, plus de 6 000 arrestations, 1 642 habitants déportés dont 782  Juifs, raflés en particulier dans le quartier de l'Opéra, près de la synagogue du centre-ville. Les Juifs seront envoyés au camp d'extermination de Sobibor, les autres (tziganes, homosexuels, "vagabonds" sans adresse, etc.), à Orianeburg-Sachsenhausen.

    Conformément à l’ordre des forces d'occupation allemandes, mais avec la collaboration de 12 000 fonctionnaires français obéissant à l'ordre de mission de René Bousquet, secrétaire d'État en charge de la police pour le régime de Vichy, ces rafles, les plus importantes en France après celle du Vél' d’Hiv à Paris, sont immédiatement suivies du dynamitage des "vieux quartiers" populaires. Du 1er au 17 février, 1500 immeubles sont détruits, 50 rues disparaissent de la carte. Quatorze hectares de ruines bordent désormais le Vieux-Port.

    Commémoration des 80 ans des rafles du Vieux-Port à Marseille - janvier 1943, janvier 2023
    Texte

    Commémorations du 80e anniversaire des rafles du Vieux-Port

     

    à Paris : Rencontre au Mémorial de la Shoah, dimanche 22 janvier 2023, 14h - en présence de Tal Bruttmann, historien et de Karen Taieb, responsable du service archives du Mémorial

    17 rue Geoffroy l'Asnier
    75004 Paris

    Gratuit, sur réservation.

    Plus d'informations. 

     

    ♦ à Marseille : 80 ans après l’épisode dramatique constitué par les rafles, l’évacuation et le dynamitage des vieux quartiers de la rive nord du Vieux-Port, au moment où les derniers témoins disparaissent, la ville de Marseille souhaite transmettre cette histoire et rendre hommage à la mémoire des hommes, femmes, enfants, arrêtés puis déportés parce que nés juifs ou réprimés en tant qu’opposants politiques, résistants, otages ou "suspects". 

    ► Commémoration du département des Bouches-du-Rhône lundi 23 janvier 2023 en présence de Denise Toros-Marter, rescapée de la Shoah et auteur d'un livre de témoignage dans la collection Témoignages de la Shoah, J'avais seize ans à Pitchipoï.

    ► Inauguration de l'événement par la mairie de Marseille dimanche 29 janvier 2023

    • À 10h30 - Parvis de l’Hôtel de Ville : Cérémonie d’ouverture de la commémoration des 80 ans des rafles, de l’évacuation et de la destruction des Vieux-quartiers.

    Cérémonie protocolaire, en présence des autorités civiles et militaires.
    Prises de paroles officielles, paroles de témoins, interprétation de chants par une chorale d’enfants, dépôts de gerbes et temps de recueillement ponctueront cette cérémonie du Souvenir.

    • À 16h – Opéra : Cérémonie de clôture de la commémoration des 80 ans des rafles, de l’évacuation et de la destruction des Vieux-Quartiers.

    Soirée d’hommage aux victimes de la Rafle de l’Opéra : prises de paroles, projection d’un film de témoignages, coproduit par l’AFMA et le Mémorial de la Shoah, concert du conservatoire de musique de Marseille, dévoilement d’une nouvelle plaque commémorative sur le parvis de l’opéra.

    Accès libre.

    En savoir plus. 

    Une programmation culturelle liée à ces 80 ans jalonnera l'année 2023. Programme à venir.

    Partager

    | |