Menu Rechercher

    Catholiques, protestants et juifs, ensemble pour honorer les Justes

    Mercredi 7 septembre 2022 - À voir en ligne
    Texte

    À l’initiative de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, une cérémonie en hommage aux Justes de France s’est tenue le mercredi 7 septembre 2022 au Panthéon. Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, le Pasteur Christian Krieger, président de la Fédération protestante de France, et le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, ont lu à cette occasion une déclaration commune en hommage aux Justes et à leurs actions exemplaires durant la Seconde Guerre mondiale. Pierre-François Veil, Président du Comité français pour Yad Vashem et Vice-président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, était présent lors de cette cérémonie.

    80 ans après la rafle du Vél’ d’Hiv’ et les rafles d’août 1942 en zone "libre", cette commémoration venait clore une journée d’étude au Collège des Bernardins, consacrée aux Églises face à la persécution des Juifs. Organisée par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et le Collège des Bernardins, cette rencontre a fait intervenir historiens et chercheurs pour étudier les réactions des institutions et des fidèles chrétiens à l’heure des arrestations et des déportations massives de Juifs durant l’été 1942 en France.

    Allocution de Philippe Allouche, Directeur général de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, et déclaration commune de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, du Pasteur Christian Krieger et du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia.

    Texte

    Par leur déclaration commune au Panthéon, les responsables de cultes - qui sont intervenus en clôture de la journée d’étude - entendent faire "œuvre de mémoire" en s’appuyant sur les connaissances historiques. Reconnaissant des "silences coupables" et le "terreau mortifère" de l’antijudaïsme chrétien, ils ont également rappelé qu’au sein de l’Église catholique et des différentes Églises protestantes des fidèles et des responsables religieux jouèrent un rôle important dans l’aide aux Juifs persécutés.

    Cet hommage rendu aux Justes, chrétiens ou non, était aussi une prière commune pour le respect de la dignité humaine et la fraternité. Éric de Moulins-Beaufort, Christian Krieger et Haïm Korsia ont conclu leur allocution à trois voix par un appel à "lutter avec énergie et détermination contre toute forme de discrimination, de racisme et d’antisémitisme".

    Télécharger le texte de la déclaration commune (pdf)

    Hommage aux Justes de France

    Partager

    | |