Menu Rechercher

    Adélaïde Hautval - Rester humain

    Exposition itinérante
    Texte

    Le Dr Adelaïde Hautval est la première femme alsacienne reconnue "Juste parmi les nations" par Yad Vashem en 1965. Sa vie et son engagement comme protestante, amie des juifs, médecin et résistante sont d’une remarquable exemplarité. 

    Médecin psychiatre, elle est arrêtée en 1942 lors du passage de la ligne de démarcation. Indignée par les traitements réservés aux juifs, elle prend la défense d'une famille juive, ce qui la conduit à partager leur sort funeste. Déportée à Auschwitz en janvier 1943, elle prodigue ses soins aux autres détenus et refuse de participer aux expériences des médecins criminels nazis dans le block 10. Échappant de peu à la mort, elle est transférée à Ravensbrück en août 1944 et y demeure quelque temps après la libération du camp pour aider les malades qui ne peuvent être transportés. Dès 1946, elle écrit son témoignage sur les camps et les expériences médicales nazies. 

    L'exposition présente son engagement, sa philosophie de vie et les leçons qu’elle a tirées du vécu des camps de concentration. Elle comporte notamment des panneaux associant une citation d’Adélaïde Hautval, et une illustration de Yannick Lefrançois. 

    Organisée par l’Eglise protestante réformée d’Alsace et de Lorraine (EPRAL), en coordination avec les deux départements alsaciens, cette exposition a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 

    Adélaïde Hautval - Rester humain

    Partager

    | |