Menu Rechercher

    Disparition d'Elie Wiesel

    2 juillet 2016
    Texte

    Survivant de la Shoah et Prix Nobel de la Paix, Elie Wiesel s'est éteint le 2 juillet 2016 à l'âge de 87 ans. À l'instar de Primo Levi et d'Imre Kertész, il était l'une des plus grandes voix de la mémoire de la Shoah. Marqué par son expérience des camps et profondément pétri par les principes du judaïsme, il était une figure morale de notre temps. Avec lui s’éteint un humaniste dont le message de fraternité restera dans les mémoires. Nos pensées vont vers sa famille et ses proches.

    Elie Wiesel est né le 30 septembre 1928 à Sighet en Transylvanie dans un milieu juif religieux. À 15 ans, il est déporté à Auschwitz-Birkenau avec sa famille. Sa mère et sa plus jeune sœur y sont assassinées. En janvier 1945, Elie et son père sont transférés à Buchenwald en Allemagne lors des marches de la mort. Son père y succombera.

    À sa libération en 1945, il est recueilli en France par l’Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE). Après des études de philosophie à la Sorbonne, il devient journaliste et écrivain. Basé sur ses souvenirs de déportation, son premier roman La Nuit est publié en 1958 et connait un succès mondial. Il sera suivi d’une quinzaine d’autres (en français, en anglais, en hébreu et en yiddish), de trois pièces de théâtre et de nombreux essais.

    Citoyen américain depuis 1963, Elie Wiesel a occupé une chaire de sciences humaines à l’Université de Boston. Militant de la mémoire, proche de plusieurs présidents américains, il a usé de sa notoriété pour attirer l'attention sur les violations des libertés élémentaires aussi bien en faveur des juifs soviétiques que des Indiens du Nicaragua, des Kurdes que des réfugiés cambodgiens, ou plus récemment en faveur des victimes de la guerre du Darfour au Soudan.

    Lauréat du prix Nobel de la Paix en 1986, il a reçu de nombreuses distinctions honorifiques à travers le monde. Elie Wiesel a également été membre du Conseil d'administration de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

     

    À lire

    La Nuit, Elie Wiesel, Les Éditions de Minuit, 1958
    Ainsi que tous les autres livres d'Elie Wiesel

    À la vie ! Les enfants de Buchenwald, du shtetl à l’OSE, de Katy Hazan et Eric Ghozlan, Le Manuscrit / FMS, coll. Témoignages de la Shoah, 2005

    Partager

    | |