Menu Rechercher

    Hersh Fenster et le shtetl perdu de Montparnasse

    À voir jusqu'au dimanche 10 octobre 2021, au mahJ (Paris)
    Texte

    Hersh Fenster (Baranów, 1892 - Paris, 1964), journaliste et écrivain, est l’auteur d’Undzere farpaynikte kinstler (Nos artistes martyrs), publié en yiddish de manière très confidentielle à Paris en 1951. Dans cet ouvrage préfacé par Marc Chagall, Fenster retrace le parcours de 84 artistes juifs en France déportés ou morts pendant la Seconde Guerre mondiale. Certains sont célèbres comme Otto Freundlich ou Chaïm Soutine, d’autres le sont moins comme Etienne Farkas, Jacob Macznik ou Léon Weissberg, d’autres enfin sont oubliés. 

    En même temps que la réédition avec les éditions Hazan, le mahJ organise une exposition qui permet de découvrir la vie de Hersh Fenster et son travail d’enquête pour l’élaboration de son livre, œuvre indispensable pour témoigner de l'anéantissement du "yiddishland" et sauver de l'oubli le "shtetl des artistes de Montparnasse". Seront également présentées les œuvres de quelques-uns des artistes évoqués dans l’ouvrage ; enfin, une salle est consacrée aux œuvres réalisées dans les camps de Beaune-la Rolande, de Compiègne et de Drancy et reproduites dans Undzere farpaynikte kinstler.

    Cette exposition et la réédition de Nos artistes martyrs sont organisées en écho à l'exposition Chagall, Modigliani, Soutine... Paris pour école, 1905-1940, prévue l'an dernier et reportée pour cause de pandémie, qui ouvrira ses portes le jeudi 17 juin prochain.

    Elles ont re
    çu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 

    Quelques-uns des artistes présents dans le livre de Hersh Fenster

    Texte

    Informations pratiques 

    Du mercredi 19 mai au dimanche 10 octobre 2021.

    Musée d'art et d'histoire du Judaïsme 
    Hôtel de Saint-Aignan
    71, rue du Temple
    75003 Paris

    ► En savoir plus sur le site du mahJ

     

    Rencontre autour de l'exposition et du livre

    Mercredi 16 juin 2021, à 19h00

    Avec la participation de :
    Nadia Déhan-Rotschild, traductrice ; Ariel Fenster, fils de Hersh Fenster ; Natalia Krynicka, maison de la culture yiddish ; Judith Lindenberg, mahJ ; Yitskhok Niborski, spécialiste du yiddish ; Nadine Nieszawer, marchande d’art et experte ; Pascale Samuel, mahJ ; Annette Wieviorka, historienne.

    À l’occasion de la parution de Nos artistes martyrs, de Hersh Fenster, traduit du yiddish par Nadia Déhan-Rotschild et Évelyne Grumberg (mahJ–Hazan, 2021)

    En savoir plus 

     

     

    Partager

    | |