Menu Rechercher

    En 2020, les actes antisémites perdurent à un haut niveau et explosent sur internet

    Janvier 2021
    Texte

    Le Service de protection de la communauté juive publie, en ce début d'année 2021, un communiqué sur "L'antisémitisme en France de janvier à décembre 2020".

    Le nombre total d’actes antisémites recensés en 2020 est de 339, en baisse par rapport à 2018 et 2019 mais équivalent à 2016 et 2017. Cependant, le nombre d’agressions violentes recensées (44) est resté quasi identique à l'année 2019 (45), malgré les 3 mois et demi de confinement et la diminution des activités communautaires.

    On constate en 2020 une baisse essentiellement dans le nombre de dégradations, d’inscriptions, de courriers et d’injures antisémites ayant fait l’objet d’une plainte ou d’une main courante. 

    En revanche, ces types d’actes antisémites prolifèrent sur Internet sans que les auteurs soient poursuivis ou condamnés. 

    Deux épisodes ont été particulièrement révélateurs de cette haine antisémite qui demeure quasi systématiquement impunie : la pandémie de Covid-19 libérant une parole complotiste désignant les Juifs comme les instigateurs de la pandémie ; et l'élection de Miss France 2021, qui a entraîné un autre déferlement de propos antisémites suite à l'évocation par Miss Provence de ses origines israéliennes.

    La montée de l’antisémitisme constatée au début des années 2000 s’est avérée être un phénomène qui perdure. La haine des Juifs en France a motivé l’assassinat de 12 personnes. En 2020, on peut dire qu’une génération entière a grandi et s’est construite dans une France où la haine des Juifs, par une partie de la population, s’exprime depuis plus de 20 ans quotidiennement dans l’espace public, virtuel comme réel.

     

    Texte

    Le SPCJ veille à la protection des lieux communautaires juifs et recense, en lien avec le ministère de l'Intérieur, les actions et menaces antisémites ayant fait l'objet d'un dépôt de plainte ou de main courante. La Fondation pour la Mémoire de la Shoah soutient l'action du SPCJ.

     

    ► Lire le communiqué complet 

    Partager

    | |