Menu Rechercher

    Traduction en allemand du Bréviaire de la haine de Léon Poliakov

    Vient de paraitre aux éditions Tiamat
    Texte

    Léon Poliakov est né en 1910 à Saint-Pétersbourg dans une famille de la bourgeoisie juive russe qui s'installe en France en 1920 pour fuir la révolution bolchevique. Engagé dans l'armée en 1939, il est fait prisonnier mais s'échappe. Devenu apatride, il s'engage dans la Résistance et participe au sauvetage de nombreux Juifs en les emmenant sur le plateau du Chambon-sur-Lignon. 

    Dès 1943, il cherche à recueillir les preuves documentaires de la Shoah et fonde avec Isaac Schneersohn, le CDJC, Centre de documentation juive contemporaine, ancêtre du Mémorial de la Shoah. Réussissant dès 1945 à récupérer d'importants fonds d'archives des nazis et du gouvernement collaborationniste de Vichy, il sera membre de la délégation française au procès de Nuremberg.

    En 1951, il publie Bréviaire de la haine. Le IIIe Reich et les Juifs, considéré comme la première synthèse historiographique sur le génocide des Juifs européens. L'ouvrage paraît dans la collection dirigée par Raymond Aron, avec une préface de François Mauriac et devient rapidement un ouvrage de référence.

    Régulièrement réédité en France, il était jusqu’à présent inaccessible au public germanophone. Cette édition en allemand vient donc réparer ce manque. Comme l'écrit Annette Wieviorka, "[à] le relire aujourd'hui, alors que les recherches se sont multipliées sur chacune des facettes abordées par l'ouvrage, le lecteur est frappé par la pertinence des analyses".

    Texte

    L'excellent livre de Léon Poliakov sur le Troisième Reich et les Juifs est le premier à décrire les dernières étapes du régime nazi en se basant strictement sur des sources primaires. (...) Poliakov raconte l'histoire avec une ténacité raisonnée telle qu'elle ressort des documents eux-mêmes, évitant les préjugés et les jugements préconçus qui obscurcissent presque tous les autres récits publiés. Il a l'œil pour ce qui est pertinent et une connaissance complète et intime de la machinerie administrative complexe de l'Allemagne nazie, des relations fluctuantes entre les différents services, et des hauts et des bas des différentes cliques autour d'Hitler. (...) Ce ne sont là que quelques exemples de l'extraordinaire richesse des nouveaux éléments factuels contenus dans ce livre. Quiconque veut savoir "ce qui s'est réellement passé" et "comment cela s'est réellement passé" - le quoi et le comment n'est pas seulement l'expérience la plus horrible de notre génération, mais sans doute la plus significative - ne peut se permettre de négliger cette étude, et ferait peut-être mieux de commencer par elle.

    Hannah Arendt


    Commander le livre en allemand

    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a soutenu cette traduction en allemand.

    Partager

    | |