Menu Rechercher

    Des orphelins de la Shoah sur les traces de leurs parents disparus à Auschwitz

    Octobre 2018
    Texte

    À la demande d’orphelins de la Shoah du groupe de parole d’anciens enfants cachés, le Centre Georges Devereux et le Mémorial de la Shoah ont organisé un voyage à Auschwitz-Birkenau, sur les traces de leurs parents disparus.

    Une quintaine d’orphelins de la Shoah y a participé. Ils étaient accompagnées par trois psychologues de la cellule psychologique d'aide aux survivants et aux générations suivantes du centre Devereux et par un historien du Mémorial de la Shoah. Le Grand Rabbin Olivier Kaufmann et le Pr Olivier Saint-Jean, spécialiste en gériatrie et membre de la commission Solidarité de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, complétaient l'équipe accompagnante.

    La plupart de ces enfants cachés n’avaient jusque-là pas eu le courage de faire le voyage sur les lieux de l’extermination de leurs parents. Cette initiative du centre Devereux leur a permis découvrir le camp d’Auschwitz-Birkenau dans des conditions appropriées.

    Outre les visites, le programme comportait des temps d’échanges et d’écoute. Une réunion du groupe de parole a été organisée la veille de la visite du camp. Une seconde s’est tenue le soir même.

    Plus qu’un voyage d'étude ou de mémoire, ce déplacement a permis à chacun de se recueillir, de penser à ses proches assassinés, de les nommer et de leur rendre hommage sur les lieux mêmes de leur destruction. Il a aussi marqué une étape dans le processus de résilience de ces personnes qui, enfant, ont elles-mêmes échappé à la déportation et à la mort.

    Ce voyage a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Partager

    | |