Menu Rechercher

Mémoire

Pingouin et Goéland et leurs 500 petits - Michel Leclerc
Sortie en salles : mercredi 27 janvier 2021

Michel Leclerc, réalisateur du remarqué "Le nom des gens" en 2010, raconte l'histoire de la Maison d'enfants de Sèvres tenue par Roger et Yvonne Hagnauer, dits Pingouin et Goéland, qui a accueilli des centaines d'enfants, orphelins de guerre ou issus de familles juives persécutées. Un documentaire à forte résonance personnelle, car, parmi ces enfants, il y avait sa mère. 

J'aimerais qu'il reste quelque chose - Un film de Ludovic Cantais
Projection : lundi 23 mars 2020, 18h au Carreau du Temple (Paris 3e)

Au Mémorial de la Shoah, à Paris, une équipe de bénévoles recueille chaque semaine les archives personnelles des déportés et de leurs familles. Pour ceux qui les donnent comme pour ceux qui les reçoivent, lettres, photographies et objets racontent l’horreur de la séparation, de l’attente et de la perte.

À la recherche de Jeanne - un podcast de Zazie Tavitian
En écoute sur Binge Audio

Un été, Zazie Tavitian découvre l'existence d'un cahier de recettes laissé par son arrière-arrière-grand-mère, Jeanne Weill. Tout ce que Zazie sait de cette aïeule, c'est qu'elle a été déportée en 1943. Cette découverte la pousse à partir sur ses traces et à dessiner son portrait dans une série de podcasts.  

Mémoires juives : destins croisés
Du dimanche 27 au mercredi 30 octobre 2019, à Brive (19)

Dans la continuité des deux premières rencontres "Mémoires juives en Limousin" de 2014 et 2015, cette nouvelle rencontre aborde les destins croisés des hommes et femmes témoins et acteurs de la présence juive dans cette région, pendant la Shoah et dans l'après-guerre. 

Affiche du film La Babel des enfants perdus
2019

À l’été 1945, à Indersdorf, en Allemagne, s’ouvre le premier camp pour enfants réfugiés de guerre. Il regroupera plus de 1 000 orphelins. Une poignée d’hommes et de femmes, pionniers du travail humanitaire, sauront les entourer et leur redonner foi en l’avenir.

Adélaïde Hautval - Rester humain
Jusqu'au samedi 14 mars 2020, à Yutz (57)

Une exposition rend hommage à cette médecin psychiatre, première femme alsacienne reconnue Juste parmi les Nations en 1965. Il met en avant l'engagement et le parcours d'une Protestante restée fidèle aux valeurs humanistes de sa foi et de son éducation.