Menu Rechercher

Mémoire

À voir en ligne jusqu'au 27 septembre 2027 sur france.tv

C’est le témoignage exceptionnel d'un des derniers survivants de la rafle du Vél d’Hiv. Le 16 juillet 1942, Joseph Weismann, 11 ans, ses parents et ses deux sœurs sont conduits au Vélodrome d’Hiver, puis au camp de Beaune-la-Rolande. Un matin, on arrache à "Jo" sa famille, déportée à Auschwitz. Il monte alors un plan d’évasion avec un compagnon d’infortune. Ensemble, ils arrivent à regagner Paris et à survivre jusqu’à la fin de la guerre. Longtemps pudique, Joseph Weismann, aujourd’hui âgé de 92 ans, raconte son histoire. 

Colloque : "Les mères dans la Shoah"
Dimanche 15 octobre 2023, de 9h30 à 16h30 à la Maison d'Izieu et en ligne

Le premier colloque en France sur les mères dans la Shoah donnera la parole à des spécialistes des traumatismes, pour explorer cette douloureuse question, en rappelant le vécu des mères des enfants d’Izieu et en présentant celui des mères de Soacha en Colombie.

Festival Voix étouffées 2023 : "Musique, guerre et paix en Europe, 1922-2022"
De septembre à décembre 2023

La 11e édition du festival Voix étouffées, consacrée cette année aux liens entre "Musique, guerre et paix en Europe de 1922 à 2022", marque un tournant. En effet, celle-ci prend une dimension européenne considérablement plus étendue sur la thématique de la Shoah, mais aussi de la guerre en Ukraine, avec des concerts à Vilnius, Tallinn, Helsinki, Cracovie, Timisoara, Vienne, etc.

Isidore et Simone, Juifs en résistance - Simon Louvet & Remedium
Vient de paraître aux éditions Ouest-France

Cette BD retrace le parcours, authentique, d’Isidore Adato et de sa femme Simone durant la guerre. Simon Louvert, journaliste et arrière-petit-fils d'Isidore et Simone s'est penché avec l'aide du dessinateur Remedium sur l’itinéraire individuel de ce couple de Juifs et celui de leur famille, soumis aux persécutions antisémites puis à la traque dans le cadre de la "solution finale". Il montre enfin comment Isidore et Simone, après avoir caché leurs deux petites filles, s'engagent dans le maquis.  

Du sang dans la clairière - Efix, Tal Bruttmann et Antoine Grande
Dimanche 10 mars 2024, 16h30 : rencontre au Mémorial de la Shoah, Paris

Cette bande dessinée d’aventure est l’occasion de comprendre le Mont-Valérien, principal lieu d’exécution par l’armée allemande de résistants condamnés à mort et d’otages pendant la Seconde Guerre mondiale. Conçue par des historiens et un bédéiste, elle fait vivre en images le récit des aventures d’un groupe de jeunes gens, et en particulier de Marcel Rajman et de son frère Simon, dans l’éveil de leur engagement dans la Résistance jusqu’à l’exécution de certains d’eux au Mont-Valérien au cours du terrible hiver 1944.

Faire trace - Maxime Decout
Vient de paraître aux éditions Corti

Cet essai analyse l’écriture sur et après la Shoah à la lumière d’un élément régulièrement mentionné mais rarement pris en compte en tant que facteur déterminant l’écriture alors même qu’il est l’une des principales spécificités du génocide : l’effacement des traces par ses maîtres d’œuvre nazis. Le corpus étudié porte aussi bien sur les œuvres de Robert Antelme, Charlotte Delbo, David Rousset, Georges Perec, Patrick Modiano, Ivan Jablonka...

Ne m'oubliez pas. Dernières lettres de trois mères avant Auschwitz : Salonique, 1942-1943 - Léon Saltiel
Vient de paraître aux éditions Denoël

Ce corpus de 51 lettres que Sarah Saltiel, Nehama Cazès et Mathilde Barouch, toutes trois des mères juives grecques de Salonique, adressent à leurs fils qui ont pu partir à Athènes, possède une riche valeur documentaire et est en même temps très poignant. Il s’agit de témoignages uniques concernant Salonique occupée par les Allemands à partir d'avril 1941. Cet ouvrage jette ainsi la lumière sur un sujet insuffisamment connu en Occident, qui est la destruction d’une très ancienne et importante communauté séfarade des Balkans et de la Méditerranée orientale, la "Jérusalem des Balkans". 

Grâce à ma mère - Schoschana Rabinovici
Vient de paraître aux éditions du Félin

Suzie Weksler n'a pas encore 9 ans quand les nazis envahissent Wilno (Vilnius) où elle vit. L'incroyable instinct de survie et de protection de sa mère va lui permettre de survivre au ghetto, à la déportation dans deux camps et aux marches de la mort. Ce récit inédit en français est d'autant plus exceptionnel qu'il vient d'un témoin, enfant pendant la guerre, qui a survécu à la Shoah.

Vivre - Ken Krimstein
Vient de paraître aux éditions Christian Bourgois

Après avoir découvert en Lituanie des autobiographies d'adolescents en yiddish écrites sur des cahiers d’écolier entre 1932 et 1939, l'illustrateur américain Kim Krimstein en avait fait un album édité en 2021 et aujourd'hui traduit en français. Il raconte des vies sans fard, tournées vers un avenir qu'elles n'auront pas, puisque presque tous ces adolescents ont disparu dans la Shoah, avec leurs familles, et la culture yiddish avec eux.

https://www.fondationshoah.org/memoire/ceremonies-la-memoire-des-juifs-deportes-depuis-la-france-en-1943
Paru aux éditions Artulis / Signes et balises

Ce témoignage inestimable de la mise en œuvre du génocide des Juifs a été écrit par Marcel Nadjary, Juif de Thessalonique, déporté à Auschwitz-Birkenau et affecté aux Sonderkommando pendant 8 mois. Il écrivit ce texte sur place et l'enterra sans jamais en parler. Son manuscrit fut retrouvé en 1980, 9 ans après son décès. Il est suivi d'un autre texte de Nadjary datant de 1947.