Menu Rechercher

Mémoire

L’Algérie sous Vichy
Avant-première : jeudi 18 novembre 2021, 19h30 au Mémorial de la Shoah, Paris

De l’été 1940 à l’été 1943, l’Algérie française se donne avec enthousiasme à la révolution nationale voulue par Pétain. Ce dont de nombreux Européens d’Algérie rêvent depuis longtemps s’accomplit : rétablissement de l’ordre colonial, mise au pas des populations et abrogation du décret Crémieux qui avait fait des Juifs d’Algérie des citoyens français.

Camp de Noé
Inauguration : vendredi 22 octobre 2021 à 10h45 à Noé (31)

Entre 1940 et 1944, environ 3000 personnes (principalement des Juifs et des républicains espagnols) ont été enfermées dans le camp de Noé, près de Toulouse. Plus de 300 internés y ont perdu la vie et 1000 ont été déportés. Un mémorial rappelle aujourd'hui leur mémoire.

Talila
Disponible en DVD

À travers la lecture de textes extraits de son livre Notre langue d’intérieur, Talila propose une évocation émouvante et nostalgique d’un monde yiddish parisien aujourd'hui disparu. Un bel hommage, en parole et en musique.

Au cinéma mercredi 3 novembre 2021

Michel Leclerc retrace l'histoire de la Maison d'enfants de Sèvres. Tenue par Roger et Yvonne Hagnauer, dits Pingouin et Goéland, elle a accueilli des centaines d'enfants, orphelins de guerre ou issus de familles juives persécutées.

Mais combien étaient-ils ? - Muriel Rosenberg
Paru en juin 2021 aux éditions Dolmazon

Plus de 1900 réfugiés juifs ont été protégés par les habitants du Plateau autour du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, entre 1939 et 1945. Muriel Rosenberg est allée à la rencontre de plusieurs personnes qui avaient été cachées, enfants, et ces nouveaux témoignages viennent enrichir la mémoire toujours vive de ce haut lieu du sauvetage des juifs en France.

Marguerite Efraim et son fils, Hugues Steiner
À paraître aux éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Le 20 juin 1942, Hugues Steiner est arrêté à la sortie de son lycée parisien. La Police aux questions juives est sur les traces de son père, Charles. Marguerite Efraim, la mère d’Hugues, se retrouve, elle aussi, détenue. Leurs lettres disent leur détresse matérielle et psychique, la solidarité de leurs proches et leurs espoirs déçus.

À voir sur Canal +

Jeune réalisatrice, Frankie est fascinée par sa grand-mère Julia, 94 ans, son histoire de survivante de la Shoah et sa personnalité joyeuse. Elle veut en faire l'héroïne de son film. Un émouvant portrait de famille.