Menu Rechercher

Mémoire

Prochaine date limite de dépôt des dossiers : mercredi 4 janvier 2023

La commission soutient des projets de tous types permettant de transmettre l’histoire de la Shoah, ou des autres génocides, auprès du grand public francophone. Il peut s’agir de projets mémoriels et commémoratifs variés : films, livres, expositions, pièces de théâtre, manifestations culturelles… adaptés à l’intérêt et aux besoins des publics auxquels il s’adresse.

Peloton d'exécution au Mont-Valérien
Dimanche 18 décembre 2022

Le 15 décembre 1941, 75 otages juifs et communistes, résistants ou opposants au nazisme, furent fusillés au Mont-Valérien par les autorités allemandes d'occupation. Une rencontre et une cérémonie sont organisées au Mémo pour commémorer cet événement.

Représentations : du jeudi 8 au samedi 10 décembre 2022, Théâtre Montansier, Versailles (78)

Cette première adaptation pour le théâtre du célèbre roman de Gaël Faye Petit Pays, qui évoque le génocide des Tutsi à hauteur d'enfant, relève un véritable défi. Comment représenter au théâtre ce qui est justement irreprésentable ? Frédéric Fisbach, metteur en scène expérimenté, s'entoure de 8 comédiens pour relever de manière convaincante cette gageure. 

Les Lettres d'Irma, de Nancy à Écrouves, mars 1943 - mars 1944 - Laurence Bloch et Didier Bloch
Rencontre : vendredi 2 décembre 2022, 14h30 à la librairie Kléber, Strasbourg

Cet ouvrage rassemble 45 lettres d’Irma Bloch, écrites en allemand, sur une période d’une année, de mars 43 à mars 44, adressées à son fils unique Marcel, réfugié à Roanne. Juifs strasbourgeois, réfugiés à Nancy, puis envoyés au camp d'Écrouves où décédera de maladie le mari d'Irma, qui elle sera déportée à Drancy puis à Auschwitz. Ces lettres, retrouvées par les petits-enfants d'Irma et Maurice Bloch, font entendre la voix angoissée d'une mère et celle de Juifs de Lorraine qui pressentent leur sort tragique. 

 

80 ans de la déportation des Juifs grecs en France
Conférence : jeudi 1er décembre 2022, 19h au Mémorial de la Shoah (Paris)

Le 5 novembre 1942, la quasi-totalité des Juifs de nationalité grecque habitant Paris est raflée par la police française sur ordre des Allemands. Les 1060 personnes arrêtées, originaires pour la plupart de Salonique, seront déportées par les convois nos 44 et 45 des 9 et 11 novembre 1942.