Menu Rechercher

    Nicholas Winton "Si ce n'est pas impossible..." - Frédéric Tonolli

    2021
    Texte

    Né en 1909 à Londres dans une famille d'origine juive allemande convertie au christianisme, Nicholas Winton est un jeune banquier qui s'apprête à passer ses congés de Noël 1938 en Suisse pour y faire du ski, quand il répond à l'appel à l'aide lancé par son ami Martin Blake qui travaille pour le "British Committee for Refugees from Czechoslovakia" créé en octobre.

    Sur place, Nicholas Winton comprend rapidement le danger qui menace les réfugiés de la région des Sudètes déjà annexée par Hitler, à qui les Accords de Munich ont laissé les mains libres. Il est effrayé par les exactions menées contre les Juifs depuis la Nuit de Cristal de novembre. 

    Le Comité pour les Juifs d'Allemagne a prévu une évacuation de grande ampleur vers la Grande-Bretagne des enfants juifs d'Allemagne et d'Autriche appelée "Kindertransport". Mais pour Prague, rien n'est organisé. Alors, en quelques mois, aidé de quelques amis, le jeune homme va organiser le départ par plusieurs trains pour l’Angleterre de 669 enfants juifs. Faux papiers, argent, familles d’accueil, il va s'occuper de tout.  

    La situation était terrible et cela me brisait le coeur. La plupart des réfugiés n’avaient même pas de quoi se payer un repas. Les mères cherchaient par tous les moyens de nourrir leurs enfants. Et finalement tous ses parents cherchaient à mettre leurs enfants à l’abri. Ils avaient compris déjà qu’ils ne pourraient avoir un visa pour toute la famille. J’ai réalisé l’horreur de la situation et j’ai compris que les armées allaient se mettre en marche.

    Seuls la guerre et les nazis vont le stopper, alors qu’il avait prévu le départ de 5000 enfants.

    Arrivée des enfants réfugiés en Angleterre en 1939. 

    Texte

    Quand le conflit éclate, Nicholas Winton s'engage dans la Croix-Rouge puis dans l'armée britannique. Il se marie en 1948 avec une Danoise, a 3 enfants et reprend son métier de banquier tout en s'engageant dans des activités caritatives. 

    De son action de sauvetage, il ne dit rien pendant 50 ans. C'est sa femme qui trouve, dans leur grenier, le Journal dans lequel il avait consigné lettres, contacts, articles de presse, listes et photos des enfants... La BBC organise une émission peu après où le public est composé des anciens enfants qu'il avait sauvés et qui peuvent enfin lui exprimer leur reconnaissance. 

    Ayant toujours refusé de se considérer comme un héros, Nicholas Winton, mort à 106 ans en 2015, disait : "C’est une histoire ancienne, j’ai simplement fait ce que j’avais à faire."
     

    Ce film reconstitue cette histoire méconnue, en s'appuyant notamment sur le Journal de Nicholas Winton, le grand entretien qu'il a donné au musée mémorial de Washington en 1995, les témoignages de plusieurs des enfants sauvés, ainsi que sur de nombreuses photos d'archives et quelques séquences animées reconstituant des épisodes de cette histoire de sauvetage. 

    Texte

    Documentaire, 52 mn, 2021, réalisé par Frédéric Tonolli, co-écrit par Claude-Sophie Antoine / No School Production et Upside Télévision / RMC Découverte.

    Première diffusion le 26 février 2021 sur RMC Découverte.

    Ce film a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 
     

     

    Partager

    | |