Menu Rechercher

    Je reviens de la vérité, de Charlotte Delbo

    Première représentation en 2016
    Texte

    Dans une scénographie épurée, les silhouettes de trois comédiennes se détachent sur un cercle immaculé, ombres des femmes dans le camp d’Auschwitz. Elles font résonner les paroles des résistantes déportées, dans la langue dense et lumineuse de Charlotte Delbo. Elles disent la tragédie des douleurs et les miracles de la solidarité à travers un témoignage dénué de haine et nourri d’espoir.

    Assistante de Louis Jouvet, engagée dans la Résistance en France, Charlotte Delbo fut arrêtée et déportée à Auschwitz-Birkenau, Raïsko et Ravensbrück. Après sa libération en 1945, elle retrouvera sa place auprès de Jouvet et travaillera à l’ONU puis au CNRS. Elle n’aura de cesse de témoigner de son expérience concentrationnaire et de l’actualité de son époque dans des textes d’une puissance politique et poétique rare.

    Agnès Braunschweig fait le choix de la sobriété et du dénuement dans une mise en scène qui veut faire entendre la parole de l'auteur. L'émotion, toute en retenue, n'en est que plus dense, la parole, plus déchirante de beauté et de vérité.

    Proposée par la Compagnie Prospero Miranda, cette évocation en 18 fragments à partir de la pièce Qui rapportera ces paroles? de Charlotte Delbo a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Texte

    Spectacle présenté au Festival Off d'Avignon en 2016 et 2017
     

    Distribution

    Mise en scène : Agnès Braunschweig
    Interprètes : Agnès Braunschweig, Edith Manevy, Caroline Nolot
    Costumes : Frédéric Morel
    Régie : Guillaume Bachelet
    Durée : 1h15 

    Ressources liées

    Partager

    | |