Menu Rechercher

    La FMS a 20 ans : paroles de porteurs de projet

    À voir en ligne
    Texte

    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a 20 ans. Sa dotation provient de la restitution des fonds en déshérence issus de la spoliation des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec les produits financiers de cette dotation, la Fondation subventionne le Mémorial de la Shoah et soutient de nombreux projets.

    En 20 ans, la FMS a distribué 355 millions d'euros à 5200 projets dans plusieurs domaines : solidarité avec les survivants, recherche historique, transmission de la mémoire, enseignement de la Shoah, rayonnement de la culture juive, lutte contre l’antisémitisme et dialogue interculturel.

    À l'occasion de cet anniversaire, nous avons donné la parole à 13 porteurs de projet. Ils expliquent, chacun dans leur domaine, en quoi le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah a été important, voire décisif pour eux.

    Texte

    Intervenants

    Le Père Patrick Desbois est le fondateur de l'association Yahad In Unum qui recueille les récits des derniers témoins des fusillades massives de Juifs en Europe de l'Est et localise les fosses communes.

    Auteur-réalisateur de films sur les Einsatzgruppen, le procès Eichmann, le régime de Vichy... Michaël Prazan construit une œuvre documentaire qui contribue à la transmission des connaissances sur la Shoah.

    Fanny Barbaray a présidé la Maison de la culture yiddish - Bibliothèque Medem de 2006 à 2018. À Paris, cette Maison fait vivre et transmet la langue et la culture yiddish qui ont failli disparaître entièrement dans la Shoah.

    Georges Mayer a vu le récit de son père déporté publié dans la Collection Témoignage de la Shoah. Coéditée par la FMS et les éditions Le Manuscrit, cette collection compte aujourd'hui une centaine de titres.

    Georges Mayer est également l'initiateur du projet pédagogique européen "Convoi 77", dont l'objectif est de retracer le parcours de chacun des 1321 déportés du dernier convoi de Drancy vers Auschwitz.

    Historienne, Audrey Kichelewski est spécialiste de l’histoire des Juifs polonais et de la mémoire de la Shoah, en France et en Pologne.

    Rudy Reichstadt est fondateur de Conspiracy Watch, un site de référence en matière de veille et d’analyse critique du complotisme et du négationnisme.

    Galith Touati dirige l’association L’enfant et la Shoah-Yad Layeled France. Elle conçoit et diffuse des outils pédagogiques adaptés pour accompagner les professeurs des écoles dans la transmission de l'histoire de la Shoah.

    Myriam Sobol et Pascale Tetelbaum travaillent au Casim, une institution qui vient en aide aux survivants de la Shoah de Marseille et de sa région, à leur domicile ou en résidence pour personnes âgées.

    Hélène Dumas est une historienne spécialiste du génocide des Tutsi au Rwanda.

    Fondateur du site Akadem, Laurent Munnich a développé cette plateforme de diffusion de la culture juive.

    Gilles Darmon préside l’ONG Latet qui, en Israël, vient en aide aux personnes en situation de précarité. Latet propose un accompagnement spécifique à 1200 survivants de la Shoah.

    Noémie Madar est présidente de l'UEJF, qui, sur le terrain, lutte contre l'antisémitisme et développe le dialogue interculturel.

    Partager

    | |