Menu Rechercher

    Déclaration de la FMS suite à l'assassinat de Samuel Paty

    Lundi 19 octobre 2020
    Texte

    Défendons l’enseignement de la liberté et la liberté d’enseigner !


    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a appris avec horreur le meurtre abject de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, assassiné pour avoir fait son travail : enseigner. Nous exprimons notre compassion à sa famille et notre soutien total à la communauté éducative dont il faisait partie.

    Vendredi 16 octobre à Conflans Sainte-Honorine, un professeur d'histoire-géographie a été décapité pour avoir enseigné à ses élèves l'esprit critique, la liberté d'opinion, la pensée humaniste. Samuel Paty est mort pour avoir fait son métier de professeur, en respectant le cadre des programmes scolaires et en exerçant sa pleine liberté pédagogique. Il a été livré à la haine sanguinaire d’un individu fanatisé, après une campagne diffamatoire sur les réseaux sociaux.

    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah tient à exprimer toute sa solidarité avec le corps enseignant après cet assassinat abject. A travers Samuel Paty, ce sont tous les professeurs que ce terroriste islamiste et ses inspirateurs ont voulu cibler, eux dont la mission est de dispenser le savoir et d’éveiller les consciences des élèves dont ils ont la charge. Chaque jour, ils travaillent à transmettre aux citoyens en devenir les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité, ainsi que le principe de laïcité.

    Aujourd’hui, les professeurs ont besoin du soutien plein et entier de la Nation. Nous espérons des actes forts du ministère de l’Éducation nationale, et des pouvoirs publics en général, pour leur permettre d’exercer pleinement leur mission de lutte contre l’ignorance, l’intolérance et l’obscurantisme.

    Depuis deux décennies, la Fondation soutient les professeurs, en particulier ceux d’histoire-géographie, dans leur enseignement de la Shoah et des autres génocides. Nous savons que leurs cours sont parfois entravés dans certains établissements. Aussi nous réaffirmons la nécessité que l’école redevienne partout en France un sanctuaire du savoir et de la connaissance. Rappelons qu’en 2012, une autre école, celle d’Ozar Hatorah à Toulouse, avait été touchée par le terrorisme islamiste.

    A sa mesure, la Fondation continuera à soutenir des projets qui contribuent à l'apprentissage de l'esprit critique, à la lutte contre le complotisme et la désinformation, mais aussi à l'ouverture aux autres et au dialogue interculturel.

    La Fondation s'associe à l'hommage national qui sera rendu mercredi à Samuel Paty.

    Nous adressons toutes nos pensées à sa famille et aux proches de Samuel Paty, ainsi qu'à ses collègues et ses élèves. 

    Nous nous tenons aux côtés de l’ensemble du personnel éducatif, chaque jour en première ligne.

    Manifestation place de la République à Paris le dimanche 18 octobre 2020, en hommage à Samuel Paty.

    Texte

     

    Défendons l’enseignement de la liberté et la liberté d’enseigner !

    ► Déclaration de la FMS (pdf)

    Tribune du Fonds du 11 janvier (pdf) auquel la FMS participe

    Partager

    | |