Menu Rechercher

    Films sur les enfants cachés

    L'Affaire Finaly - un film de David Korn-Brzoza
    Disponible en DVD - 2009

    En février 1944, les Finaly confient leurs enfants, Robert et Gérald, à Antoinette Brun. Mais, la guerre terminée, mademoiselle Brun refuse de rendre à leur tante les deux garçons, qu'elle a fait baptiser. Cette affaire va entrainer une bataille judiciaire et diviser l'opinion publique.

    Le formulaire - Filip Flatau
    2020

    Joanna Flatau n'a jamais voulu parler à quiconque de son passé d'enfant cachée. C'est son fils qui la pousse à remplir le formulaire de Yad Vashem pour demander la reconnaissance du titre de "Juste" pour la famille polonaise qui l'a hébergée et sauvée. De cette (en)quête pour retrouver les sauveurs de sa mère, il tire un film très émouvant. 

    Disponible en DVD - 2013

    Enfant juif originaire de Belgique, Samuel Grynspan a 5 ans lorsqu'il arrive en 1942 dans le petit village de Poët-Laval près de Dieulefit dans la Drôme. Il est accueilli et caché par les parents de Jacky Robin. Les deux garçons deviennent amis. Aujourd'hui, Sam vit en banlieue parisienne. Son histoire, il ne l'a pas racontée, pas même à ses enfants. Mais les circonstances et ses démarches pour faire reconnaître comme Justes les parents de Jacky le conduisent à revenir dans la Drôme et à revoir son ami.

    À voir en ligne et disponible en DVD - 2010

    60 ans après le génocide, des orphelins de la Shoah témoignent. Ils ont tous vécu à Montmorency entre 1938 et 1940 ou entre 1945 et 1960. Pendant de longues années, ils ont refusé de parler. Aujourd’hui, ils racontent leur enfance cachée, la séparation et l’envoi de leurs parents dans les camps de la mort, leur séjour dans ces maisons d’accueil… 

    La Maison de Nina
    Disponible en DVD et VàD - 2005

    La Maison de Nina s'inspire de l'histoire des maisons de l'OSE qui accueillirent des enfants juifs après la guerre. Enfants cachés dont les parents avaient été déportés et jeunes rescapés de l'enfer de Buchenwald y furent recueillis pour se reconstruire.

    Pingouin et Goéland et leurs 500 petits - Michel Leclerc
    Bientôt au cinéma

    Michel Leclerc, réalisateur du remarqué "Le nom des gens" en 2010, raconte l'histoire de la Maison d'enfants de Sèvres tenue par Roger et Yvonne Hagnauer, dits Pingouin et Goéland, qui a accueilli des centaines d'enfants, orphelins de guerre ou issus de familles juives persécutées. Un documentaire à forte résonance personnelle, car, parmi ces enfants, il y avait sa mère. 

    Affiche du film Un sac de billes, de Christian Duguay
    Disponible en DVD et Blu-Ray - 2017

    Dans la France occupée, deux frères juifs font preuve d'une incroyable dose de malice, de courage et d'ingéniosité pour survivre et tenter de réunir leur famille. Adaptation du livre de Joseph Joffo, avec Dorian Le Clech, Batyste Fleurial Palmieri, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Christian Clavier et Kev Adams.

    Le Voyage de Fanny, un film de Lola Doillon 2016
    Disponible en DVD et Blu-ray - 2016

    En 1943, dans la France occupée, Fanny et ses sœurs sont envoyées dans une maison d'enfants de l'OSE. Lors de l'arrivée des nazis en zone italienne, l'OSE précipite le départ d'enfants juifs vers la Suisse. Fanny fait partie d'un de ces groupes d'enfants qui voyageront et devront passer la frontière, seuls.

    Affiche du film La Babel des enfants perdus
    2019

    À l’été 1945, à Indersdorf, en Allemagne, s’ouvre le premier camp pour enfants réfugiés de guerre. Il regroupera plus de 1 000 orphelins. Une poignée d’hommes et de femmes, pionniers du travail humanitaire, sauront les entourer et leur redonner foi en l’avenir.

    2019

    Budapest 1945. Dans les décombres de la capitale hongroise dévastée par la guerre, le pasteur Sztehlo accueille des orphelins dans une vaste bâtisse. Environ 300 jeunes, de 4 à 18 ans, y arrivent de tous les horizons. Il n’y a rien à manger mais Sztehlo a une idée : laisser les enfants créer une république.