Menu Rechercher

    Une nouvelle pension de la Claims Conference

    Octobre 2021
    Texte

    La Claims Conference a annoncé mercredi 6 octobre 2021 que certains survivants de la Shoah qui ne percevaient pas de pension car ils ne répondaient pas aux critères de clandestinité totale pourraient recevoir une nouvelle pension d’un montant de 375 € par mois.

    Parmi les personnes concernées, dont le nombre total est estimé à 6500, figurent celles qui ont subi le siège de Leningrad pendant au moins 3 mois et celles qui ont vécu en Roumanie entre avril 1941 et août 1944.

    Un élargissement des critères d'obtention

    Pour la France, au moins 300 personnes seraient concernées, celles qui ont déjà déposé un dossier auprès de la Claims mais qui ne répondaient pas aux critères de l'article 2 (avoir vécu dans les camps, les ghettos, caché dans une clandestinité totale pendant plus de 4 mois, ou sous une fausse identité). Il s’agit en particulier des personnes dont le caractère « caché » ne semblait pas suffisant, parce qu’ils allaient normalement à l’école par exemple, ou s’étaient déclarés auprès des autorités, ou atteignaient bout à bout trois mois cachés sur la période de la guerre, mais pas quatre. Leur dossier va donc être spontanément réexaminé par la Claims.

    Les nouveaux critères sont notamment une réponse à la situation particulière de la France, qui, jusqu'en novembre 1942, n'a pas été entièrement occupée. Cet assouplissement est un nouveau signe de l'attention particulière portée par la Claims Conference à la situation de la France, qui est le 2e pays au monde bénéficiaire de pensions après Israël.

    Logo Claims
    Texte

    De nombreux survivants peuvent encore prétendre à une aide

    Cette nouvelle mesure vient ainsi compléter l'élargissement du Fonds Hardship aux Juifs d’Algérie en 2018 et les paiements complémentaires pour les Hardship Fund actuellement en cours. Sur ce sujet, la Claims a annoncé que 3000 personnes en France n’ont pas encore répondu au courrier leur proposant ces paiements : elles sont invitées à se faire connaître ou à indiquer leur nouvelle adresse le cas échéant directement à l’adresse suivante : A2-HF-CEEF2@claimscon.org

    La FMS estime qu’il reste encore un grand nombre de survivants n’ayant pas demandé les indemnisations auxquelles elles ont droit. Si vous pensez être dans ce cas ou connaissez une personne dans votre entourage qui peut être concernée, vous pouvez faire une demande d'indemnisation auprès de la Claims en remplissant ce formulaire.

    Marc Weill, missionné par la FMS, répond également aux questions sur ce sujet : 06 45 75 24 18, de même que le Service Passerelles, pour les survivants ayant vécu en France métropolitaine ou en Europe occupée  service Passerelles du FSJU : 0 800 39 45 00
     

    ► Communiqué de la Claims (en anglais)


    Depuis les premières négociations avec la Claims Conference en 1952, le gouvernement allemand a versé une compensation individuelle d'environ 90 milliards de dollars aux survivants pour les souffrances et les pertes résultant des persécutions nazies. En 2021, la Claims Conference distribuera près de 625 millions de dollars d'indemnités individuelles à plus de 260 000 survivants dans 83 pays et a alloué environ 640 millions de dollars de subventions à plus de 300 organisations d'aide dans le monde, qui fournissent des services vitaux aux survivants, tels que des soins à domicile, de la nourriture et des médicaments.

    Partager

    | |