Menu Rechercher
Violences d'un autre genre. Ethnographie les mémoires criminelles des prisonnières génocidaires du Rwanda - Violaine Baraduc
Thèse soutenue fin 2022

Ethnographique, cette thèse propose une étude de la participation des femmes au génocide et des conditions d’élaboration d’une mémoire de cet événement dans l’espace carcéral. Elle pose aussi la question des circonstances du passage à l’acte à travers l’expérience de deux femmes hutu, autrices de crimes infanticides en 1994. Cette thèse interroge les outils épistémologiques et méthodologiques dont disposent les sciences sociales pour étudier la violence extrême à partir des récits façonnés par ses autrices.

Danser dans les ghettos et dans les camps : entre persécution et survie - Laure Guilbert
Bourse postdoctorale 2022-2023

Cette étude originale s'inscrit dans le champ des études historiques récentes portant sur les pratiques artistiques marquées par l'expérience de la Shoah. Elle a pour ambition de brosser un panorama des formes de survie par la danse dans les espaces d’enfermement instaurés par le Troisième Reich au fil de sa politique d’extermination. En miroir, sont interrogées les fonctions humiliantes et persécutives des pratiques de danse imposées par les bourreaux

Mars 2021

L'historienne irlandaise Aisling Shalvey vient de soutenir sa thèse sur l'histoire de la faculté de médecine de Strasbourg. Une recherche menée dans le cadre de la commission d'enquête mise en place par l'université de Strasbourg en 2016 sur le passé de cette faculté, impliquée dans les crimes commis sur des malades pendant l'occupation nazie, entre 1941 et 1944.