Menu Rechercher

    Rencontre avec des partenaires israéliens de la Fondation

    Juin 2014
    Texte

    Alice Tajchman, secrétaire générale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, et Gabrielle Rochmann, directrice générale adjointe, se sont rendues en Israël du 16 au 19 juin et ont rencontré plusieurs partenaires de la Fondation œuvrant pour les survivants de la Shoah dans le besoin.

    Elles ont ainsi échangé avec des bénévoles et des bénéficiaires de l'association Latet que la Fondation soutient depuis 2007. Équivalent israélien des Restos du coeur, Latet fournit à près de 800 survivants dans le besoin de l'aide alimentaire et un soutien à domicile. Les bénévoles, formés et encadrés, rendent visite régulièrement aux survivants et les aident dans leur démarches auprès des services sociaux et de santé.

    Alice Tajchman et Gabrielle Rochmann ont également rencontré l'équipe d'Aloumim, l'association des anciens "enfants cachés" en France, que la Fondation soutient depuis 2003. Parallèlement à son travail éducatif pour faire connaître en Israël l'histoire de la Shoah et du sauvetage en France, Aloumim fournit une aide médico-sociale à ses adhérents dans le besoin.

    En Israël, la Fondation apporte son aide à d'autres initiatives à destination des survivants de la Shoah. Grâce au relais d’organisations comme Amcha, Meïr Panim ou the Foundation for the Benefit of Holocaust Victims, la Fondation finance des programmes d'aides alimentaires d’urgence, d'aides médicales ou de soutien psychologique.

    Au cours de cette visite, la délégation de la FMS a rencontré Mme Colette Avital. Diplomate et ancienne députée à la Knesset, elle dirige le Centre des organisations de survivants de la Shoah, une institution fédérant 52 organisations de rescapés, reconnue comme représentative de l'ensemble des survivants par le Gouvernement israélien. Cette entrevue fut notamment l'occasion d'évoquer l'adoption récente d'une loi débloquant une aide d'un milliard de Shekels (200 millions d'euros) par an aux 193 000 survivants de la Shoah installés en Israël.

    Alice Tajchman et Gabrielle Rochmann se sont également rendues à l'Institut Yad Vashem que la Fondation soutient depuis plusieurs années, notamment pour la recherche des noms des victimes de la Shoah en Pologne et en Hongrie.

    Enfin, une rencontre a été organisée avec l'équipe du Musée de la Diaspora (Beit Hatfutsot) à Tel Aviv où se tient jusqu'au 12 septembre 2014 l'exposition Dreyfus, histoire d’une famille juive française, une exposition présentée avec l'aide de la FMS.

    Partager

    | |