Menu Rechercher

Publication

Anna Traube
Éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2006

Anna Traube a 20 ans quand elle est arrêtée le 16 juillet 1942, lors la rafle du Vél’ d’Hiv’, tandis que son frère et sa mère échappent aux policiers venus les arrêter. Bien que seule, Anna se retrouve enfermée au Vélodrome d’hiver où sont entassées les familles juives dans des conditions lamentables. 

Presses universitaires de France - 2006

Cette recherche inédite et originale montre les liens entre pensée raciale et idéologie républicaine : un sujet encore peu connu. L'idéologie républicaine n'a pas échappé à une représentation inégalitaire de la différence.

Archives clandestines du ghetto de Varsovie (Archives Emanuel Ringelblum)
BDIC / Fayard (2 tomes parus sur 4) - 2006

Emanuel Ringelblum était un historien polonais engagé dans l'action clandestine du ghetto de Varsovie. A partir de 1942, il rassembla et cacha un maximum de documents. Redécouvertes en 1946 et 1950, ces archives constituent un témoignage unique sur la plus grande communauté juive anéantie par les nazis.

Editions Al Dante / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2005

L'Album d'Auschwitz rassemble près de 200 photos, prises par des SS en mai et juin 1944, lors de la déportation massive des Juifs de Hongrie à Birkenau. Il s‘agit des seules photos existantes témoignant du processus d'extermination des Juifs au camp d'Auschwitz-Birkenau.

La Découverte - 2006

Le judaïsme polonais a profondément marqué les communautés juives dans le monde. Malgré leur quasi disparition dans l’horreur indicible du génocide nazi, l’immense héritage des Juifs de Pologne, ces "combats sans nombre sur les champs de bataille de l’esprit", perdure aujourd’hui, fût-ce de façon souterraine, chez les millions de Juifs qui vivent sous d’autres cieux.

En direct du ghetto : la presse clandestine juive dans le ghetto de Varsovie (1940-1943) - Daniel Blatman
Editions du Cerf - 2005

Dès la création du ghetto de Varsovie, l'historien Emmanuel Ringelblum collecte études et documents sur l'histoire des Juifs de Pologne sous l'occupation. L'historien Daniel Blatman a travaillé sur ce corpus exceptionnel et retrace dans ce livre, traduit de l'hébreu par Nelly Hansson, une histoire du ghetto vue de l'intérieur, à travers la presse juive.

Éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2005

À l’occasion des 16 ans de son fils, Claude Zlotzisty a éprouvé le besoin de lui raconter ce qu’il vécut à son âge. Survivant d’Auschwitz et de deux "marches de la mort", il décrit dans ce livre comment il a survécu, avec son père, aux persécutions antisémites et à la fureur nazie, à ce déferlement de haine qui lui a volé sa mère et a profondément traumatisé sa soeur.

Éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2005 (édition augmentée)

Le récit de la vie d'Albert Bigielman est celui d'un "titi parisien" de Ménilmontant, né dans une famille juive émigrée de Pologne. La quiétude de son enfance est bouleversée par la déclaration de guerre : son père s'engage dans la Légion étrangère puis est fait prisonnier. Resté avec sa mère et son petit frère, Albert est témoin de la transformation de son quartier sous l'Occupation et des persécutions antisémites, qu'il subit lui-même : il est finalement raflé avec sa mère (4 février 1944) et interné au camp de transit de Drancy durant trois mois.

Éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2005

Claude Hirsch est né en 1931 dans une famille juive alsacienne. Fuyant les persécutions, les Hirsch sont arrêtés à Lyon par la Milice. Ils sont transférés à Drancy puis déportés le 30 juin 1944 vers Auschwitz-Birkenau. Au sortir du train, la mère de Claude a la présence d’esprit de mentir sur l’âge de son fils. Cela lui sauvera la vie. Claude est affecté au travail forcé dans le camp d’Auschwitz III Monowitz. Son père, lui, est assassiné dès son arrivée ; sa mère périra quelques semaines plus tard.

Éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah - 2005

"Je n’ai plus que quelques heures devant moi à rester dans cette maison qui m’a vu naître […] Tout d’un coup, je pense à mon anniversaire, le 25 juillet, dans un peu plus d’un mois. Jamais de ma jeune vie, je n’ai eu d’anniversaire sans qu’ils soient là tous les deux, elle et lui. Alors, j’exige. Je veux leur promesse. S’ils ne sont pas avec moi, l’un et l’autre, jamais je n’aurai quatorze ans."