Menu Rechercher

Spectacle vivant

Mardi 7 mars 2017, 20h au Chapiteau Bormann, Paris

L'association Torah'land présente une comédie musicale sur le thème de la fête juive de Pourim. À la croisée du théâtre, de la musique et du cirque, ce spectacle retrace l’histoire du Livre d’Esther.

Affiche de la pièce Journal/S
Représentation le jeudi 23 mars 2017, 20h à Honfleur (14)

Mise en dialogue des journaux d'Anne Frank, Hélène Berr et Etty Hillesum, cette pièce a été montée en résidence au lycée Albert Sorel de Honfleur. Les trois comédiennes, l'auteure/metteure en scène et une musicienne y ont été accueillies en novembre 2016 et en février 2017. Cela a donné lieu à un travail pédagogique pluridisciplinaire.

Du lundi 24 avril au vendredi 12 mai 2017 au Théâtre de l'Épée de bois, Paris

Quatorze leçons pour une histoire, celle de la vie de dix camarades de classe, juifs et catholiques, des bancs de l’école à nos jours. Ils grandissent, entrent dans la vie adulte ensemble, deviennent les acteurs et témoins des événements traumatisants de l’histoire européenne du XXe siècle.

Un petit garçon, une pièce d'Elie Pressmann
Du jeudi 2 mars au dimanche 23 avril 2017 au Théâtre Essaïon, Paris

Un homme se penche sur son enfance et retrouve les émois du petit garçon qu'il était pendant la Seconde Guerre mondiale. De l'Exode à la rafle du Vél' d'Hiv', il se verra douloureusement séparé de sa mère puis recueilli en Savoie chez un homme extraordinaire. Ponctuée d'humour, cette pièce-témoignage d'Elie Pressmann est un hymne à la vie tout en pudeur et délicatesse.

Présentée fin 2016 au Théâtre Tumulte à Neuchâtel

Septembre 1943, Rose Wolczak, âgée de quinze ans, entre illégalement en Suisse avec un groupe d’enfants juifs. Trois semaines plus tard, à l’issue d’une série d’interrogatoires menés par la police militaire, elle est expulsée pour « débauche morale ». Capturée par une patrouille allemande, elle est déportée à Auschwitz où elle est gazée dès son arrivée.

Séances scolaires jusqu’en mai 2017 en Vendée

La pièce Monsieur Fugue est inspirée de l’existence de Janusz Korczak, un pédiatre et pédagogue polonais devenu célèbre pour le combat qu’il mena en faveur des orphelins juifs du ghetto de Varsovie. Lorsque les nazis décidèrent, en août 1942, que les 192 enfants de l’orphelinat dont il s’occupait devaient être exécutés, Janusz Korczak refusa de les abandonner. Il choisit de faire, avec eux, le trajet de la déportation.

Présentée en 2016 au Théâtre le Lucernaire, Paris

Hanna raconte comment, il y a longtemps, alors qu’elle était encore jeune, des gens pressés de monter dans un train lui ont donné des objets de toutes sortes. Obsédée par le souvenir de ces silhouettes imprécises, elle finira par remettre un visage sur l’ombre de cet enfant qui lui avait donné une bouteille contenant de l’eau de pluie. Dans ce texte court, Daniel Keene a su évoquer, avec une infinie pudeur, la biographie de ces "voyageurs" qui ne sont jamais revenus. Avec ses marionnettes en papier mâché ou en chiffon, Alexandre Haslé livre ici une performance particulièrement émouvante. 

Du jeudi 7 au samedi 30 juillet 2016, 13h - Avignon (84)

Dans une scénographie épurée, les silhouettes de trois comédiennes se détachent sur un cercle immaculé, ombres des femmes dans le camp d’Auschwitz. Elles font résonner les paroles des résistantes déportées, dans la langue dense et lumineuse de Charlotte Delbo. Elles disent la tragédie des douleurs et les miracles de la solidarité à travers un témoignage dénué de haine et nourri d’espoir.

Du jeudi 7 au samedi 30 juillet 2016, 11h - Avignon (84)

Les Vitalabri sont une charmante famille. Une famille de musiciens. Et de voyageurs aussi, mais des voyageurs d’un genre un peu particulier : les Vitalabri n’ont pas de papiers. Pas de maison. Ils viennent de nulle part et vont un peu partout. Ils cherchent le bon endroit : l’endroit où on aimera les Vitalabri. Mais les gens qui ont un chez eux, qui sont nés quelque part, détestent ceux qui arrivent de n’importe où…

Mercredi 25 mai 2016, 19h - Librairie des petits Platons, Paris

La Compagnie Le GrandTou présente À la bonne adresse}, adaptation sous forme de lecture-spectacle du livre du journaliste et écrivain hollandais Bert Kok. Sur scène, deux comédiens retracent l’histoire, dans Amsterdam occupée par les nazis, d’un groupe d’hommes et de femmes parfois très jeunes, non-Juifs, qui s’est spontanément formé, sous le nom de Société Anonyme, pour sauver 250 enfants juifs de l’extermination.