Menu Rechercher

Recherche

Folio Histoire - 2013

Dans la France de 1940 à 1944, les livres sont pillés. À la différence des archives des ministères et des musées, peu de bibliothèques publiques sont l'objet du pillage par l'occupant, à l'exception des alsaciennes et des mosellanes. Le vol de masse, nazi mais aussi vichyste, frappe en revanche, dès juin 1940, les bibliothèques institutionnelles – juives, slaves, maçonnes – mais aussi privées.

Éditions Armand Colin - 2013

Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, l’Amérique se lance dans l’aide à la reconstruction de la France. Les Juifs américains, à l’instar de leurs compatriotes, participent pleinement à cette mobilisation, avec, cependant, un objectif spécifique : reconstruire la vie juive après la Shoah. Paris devient, en conséquence, un centre pour un éventail d’organisations juives américaines, qui orchestrent un projet philanthropique sans précédent, envoyant plus de 27 millions de dollars en France entre 1944 et 1954.

Édition Kimé / Fondation Auschwitz, Bruxelles - 2013

La figure du "musulman", telle qu’elle a été décrite par les témoins survivants des camps nazis et étudiée par les universitaires, reste problématique. L’origine du terme demeure obscure, et son analyse compliquée par les multiples enjeux que soulève le phénomène concentrationnaire et génocidaire nazi. Figurer l’autre} entreprend d’approfondir l’analyse et de clarifier les contours de cette figure.

Du lundi 14 au mercredi 16 octobre 2013 - Université hébraïque de Jérusalem

A l’occasion du 85e anniversaire d’Elie Wiesel, ce colloque entend analyser les pans fondateurs de l’œuvre de ce témoin et écrivain d’expression française, devenu une figure centrale de la mémoire de la Shoah et de la défense des droits de l’homme.

Editions A. Pedone / Institut international des droits de l'homme - 2013

Le débat sur l'interdiction du négationnisme est vif. Certains auteurs dénoncent les préjudices infligés par de tels propos tandis que d’autres accordent davantage d’importance à la liberté d’expression et craignent toute forme de "censure". La question de l’interdiction du négationnisme se situe en outre à l’intersection de plusieurs problèmes sensibles : le discours de haine, la démocratie militante, ou encore les rapports entre le droit, la mémoire et l’histoire.

Nouveau monde éditions - 2013

La persécution des Juifs dans la zone libre culmine avec la déportation des Juifs étrangers en août 1942. Un changement important survient après l'invasion de la zone sud, le 11 novembre 1942. Le gouvernement de Vichy commence à "traîner la patte". De leur côté, les Allemands doivent faire face à leur méconnaissance du terrain et de la langue française, et sont accaparés par des problèmes d’ordre militaire, laissant peu d’effectifs disponibles pour la "chasse" aux Juifs. Ils décident de faire appel à des membres de la pègre locale.

Éditions Le Bord de l'eau - 2013

Des procès Barbie, Touvier et Papon aux positions assumées par les gouvernements successifs, Floriane Schneider analyse la construction de la mémoire de la Shoah en France. Son travail s'appuie sur l'étude des médias de toutes tendances (presse écrite juive et nationale, télévision), des commémorations et des manuels scolaires. Elle y dessine en miroir les intérêts et les conflits des groupes qui, durant la période décisive des 25 dernières années, ont participé au processus mémoriel.

Berg International - 2013

La pensée raciale d'Hitler et de ses acolytes ne fut pas si simpliste et si dualiste que l'on se l'imagine généralement. Loin d'être uniquement le produit des élucubrations de quelques pseudo-philosophes, elle hérita d'une longue tradition allemande d'interrogation sur l'identité nationale et bénéficia de la collaboration des plus grands anthropologues et généticiens allemands de la première moitié du XXe siècle.

CNRS Editions - 2012

À la fin des années 1920 naît la première organisation antiraciste française, la Ligue internationale contre l'antisémitisme (LICA, actuelle LICRA). Ciblant d'abord les manifestations antijuives qui surviennent en Europe centrale et orientale, elle doit très vite affronter la résurgence de l'antisémitisme dans une France où on le croyait à tort éteint, et faire face à un défi sans précédent, le national-socialisme.