Menu Rechercher

Recherche

Le génocide au village. Le massacre des Tutsi au Rwanda - Hélène Dumas
Seuil - 2014

Fruit d’une enquête d’une dizaine d’années dans une commune du Rwanda, cette histoire "à la loupe" reconstitue, à travers ses lieux, ses acteurs et ses rescapés, l’exécution à l’échelle locale du dernier génocide du XXe siècle. Il révèle la très grande proximité géographique, sociale, familiale des bourreaux et de leurs victimes.

Vendredi 23 et samedi 24 mai 2014 - Paris

L'université Paris Sorbonne et EHESS organisent un colloque international de deux jours consacré à l'espace muséographique dévolu, en Europe centrale et en ex-URSS, à la mémoire collective des violences de masse : génocides, camps, déportations, famines, persécutions. Il y sera notamment question du remaniement radical que cet espace muséographique a connu depuis la chute du Mur de Berlin.

Photo du Capitaine Dreyfus
Mardi 11 mars 2014 - Université de Tel-Aviv

Ce colloque fait intervenir des universitaires français et israéliens, spécialistes d'histoire, de littérature et de théâtre. Il entend retravailler, dans une perspective à la fois culturelle et politique, la notion d'engagement telle qu'elle s'est constituée lors de l'affaire Dreyfus.

Fayard - 2014

L’Union soviétique s'est voulue le pays de l’égalité démocratique et de l’« amitié entre les peuples ». Pourtant, Lénine puis Staline ont initié des discriminations ethniques qui se cristallisèrent en racisme d'État. Certaines minorités, tels les Tchétchènes et les Tatars de Crimée, furent déportées quand d’autres furent promues. Les Juifs, d’abord bénéficiaires de la révolution, firent l'objet d’une violente répression officielle orchestrée par Staline après la Seconde Guerre mondiale. À la mort du Pharaon rouge, le Kremlin poursuivit à leur encontre un système tacite d'exclusion.

Une médecine de mort - Dir. Lise Haddad et Jean-Marc Dreyfus
Vendémiaire - 2014

Bannir les atrocités dont les médecins nazis se rendirent coupables : telle était l'ambition du Code d'éthique de Nuremberg, en 1947. Historiens, philosophes et médecins tentent d'analyser cette référence historique qui encadre toujours les expérimentations sur les humains et hante l'éthique médicale contemporaine.

Du jeudi 5 au samedi 7 décembre 2013 - Vienne, Autriche

Organisé par le Centre d'études avancées du Musée de l'Holocauste de Washington et l'Institut Simon Wiesenthal d'études sur l'Holocauste, ce colloque interdisciplinaire rassemblera historiens et spécialistes de sciences sociales pour dresser de nouvelles perspectives analytiques concernant la collaboration en Europe de l'Est. Les interventions porteront sur la mémoire, les procès et le rôle des instituions (police, administration, presse) dans la Shoah.

Folio Histoire - 2013

Dans la France de 1940 à 1944, les livres sont pillés. À la différence des archives des ministères et des musées, peu de bibliothèques publiques sont l'objet du pillage par l'occupant, à l'exception des alsaciennes et des mosellanes. Le vol de masse, nazi mais aussi vichyste, frappe en revanche, dès juin 1940, les bibliothèques institutionnelles – juives, slaves, maçonnes – mais aussi privées.

Éditions Le Manuscrit - 2018

Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, l’Amérique se lance dans l’aide à la reconstruction de la France. Les Juifs américains, à l’instar de leurs compatriotes, participent pleinement à cette mobilisation, avec, cependant, un objectif spécifique : reconstruire la vie juive après la Shoah. Paris devient, en conséquence, un centre pour un éventail d’organisations juives américaines, qui orchestrent un projet philanthropique sans précédent, envoyant plus de 27 millions de dollars en France entre 1944 et 1954.

Édition Kimé / Fondation Auschwitz, Bruxelles - 2013

La figure du "musulman", telle qu’elle a été décrite par les témoins survivants des camps nazis et étudiée par les universitaires, reste problématique. L’origine du terme demeure obscure, et son analyse compliquée par les multiples enjeux que soulève le phénomène concentrationnaire et génocidaire nazi. Figurer l’autre} entreprend d’approfondir l’analyse et de clarifier les contours de cette figure.