Menu Rechercher

Mémoire

Le camp de Rivesaltes a été successivement camp d'internement, de déportation et de transit. 60 000 républicains espagnols, Juifs, tziganes, harkis y ont été "regroupés" entre 1939 et 1964, date de sa fermeture officielle. Il est aujourd'hui un haut lieu de la mémoire de l’internement en France.

Couverture du livre Transcription de Heimrad Bäcker
Éditions Héros-Limite - 2017

Adolescent, l’écrivain autrichien Heimrad Bäcker a été membre des Jeunesses hitlériennes. Il n’aura de cesse de chercher à comprendre l’horreur du génocide dont il a été un acteur indirect. En compilant des fragments de directives, listes d'interdictions, inventaires de synagogues, actes d'accusation... il amène l’horreur à se révéler d’elle-même.

Salle des noms, Institut Yad Vashem
Projet clôturé en octobre 2017

Environ 600 000 Juifs de Hongrie ont été assassinés durant la Shoah. Pour rendre son nom à chacun de ces hommes, femmes et enfants, l'Institut international Yad Vashem a lancé un grand projet de recherche. 

Jeudi 28 septembre 2017, 11h - Cimetière du Père-Lachaise, Paris

Chaque année, une commémoration est organisée par l’association des Familles et Amis des Déportés du Convoi 73, en hommage aux 878 hommes juifs déportés vers l’Est le 15 mai 1944. Une cérémonie se tiendra au Père-Lachaise devant la stèle à la mémoire des déportés de ce convoi.

Vieille photographie - Les Juifs de la zone interdite
2017

En juillet 1940, les autorités allemandes annexent une partie de la France qui s’étend de la Somme à la frontière Suisse afin d’y constituer des "zones réservées" au service des nazis. Des centaines de juifs étrangers sont alors envoyés depuis la région parisienne jusque dans les Ardennes afin d’y travailler comme ouvriers agricoles.