Menu Rechercher

Mémoire

La commission soutient des projets de tous types permettant de transmettre l’histoire de la Shoah, ou des autres génocides, auprès du grand public francophone. Il peut s’agir de projets mémoriels et commémoratifs variés : films, livres, expositions, pièces de théâtre, manifestations culturelles… adaptés à l’intérêt et aux besoins des publics auxquels il s’adresse.

Vichy, la mémoire empoisonnée. Un film de Michaël Prazan
Disponible en DVD et VAD - 2016

La mémoire de la collaboration et des crimes de Vichy a été, en France, l’objet d’une longue rémanence. Jusqu’au discours historique de Jacques Chirac en 1995, Vichy a toujours été considéré par le pouvoir comme « une parenthèse de l’Histoire » dont la France ne pouvait être tenue pour responsable.

Récits du Camp des Milles : l'engrenage fatal, d'Antony Fayada et Renaud Lavergne
Disponible en DVD et VAD - 2016

La tuilerie-briqueterie des Milles a longtemps fait la fierté des habitants de ce petit village proche d’Aix-en-Provence. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, l'usine est réquisitionnée pour devenir un camp d’internement pour étrangers "ressortissants de la puissance ennemie".

Le Mémorial de la Shoah de Drancy est un lieu d’histoire et de transmission qui permet au public scolaire comme au grand public de mieux connaître l’histoire de la cité de la Muette et le rôle central du camp de Drancy dans l’exclusion des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Aharon Appelfeld, le kaddish des orphelins. Un film d’Arnaud Sauli
Disponible en DVD - 2016

Valérie Zenatti nous entraîne dans le quotidien de l’écrivain israélien Aharon Appelfeld, à l’occasion de la traduction de son livre, Les Partisans. À travers ce travail, s’ouvre pour l’écrivain le moment suspendu d’un retour sur soi, sur son histoire, celle d’un enfant de la Shoah, évadé d’un camp et immigrant en Palestine à la fin de la guerre après une longue errance à travers l’Europe dévastée.

L’espionne aux tableaux, Rose Valland face au pillage nazi. Un film de Brigitte Chevet
Disponible en DVD et VAD - 2015

Assistante au Musée du Jeu de Paume durant la guerre, Rose Valland a documenté les spoliations artistiques nazies au péril de sa vie. Puis, elle a sillonné l'Allemagne en ruine pour retrouver les oeuvres disparues. Nommée Capitaine Beaux-Arts de l'Armée française, elle s’est entêtée, souvent seule, à "sauver un peu de la beauté du monde".

Jusqu'au dernier : la destruction des Juifs d'Europe. Une série documentaire de William Karel et Blanche Finger
Disponible en DVD et VAD - 2014

70 ans après la libération du camp d’Auschwitz, cette série en 8 volets explore l'histoire de la Shoah de la montée du nazisme jusqu’à la découverte des camps et ses conséquences dans le monde d'après-guerre. À travers l'intervention d'historiens de premier plan, elle présente les avancées de la recherche historique tout en restant accessible au plus grand nombre.

Les Garçons de Rollin, de Claude Ventura
Disponible en VAD - 2014

Ce film retrace les destinées d'élèves d'un lycée parisien pendant l'Occupation. Sur les photos de classe, on voit de très jeunes gens, presque des enfants. Certains sont déjà résistants et héroïques. D’autres ont pris les chemins de la collaboration, de la milice ou même de la Waffen-SS. D'autres encore, juifs, seront victimes de la répression orchestrée par Vichy, des rafles et des déportations.

Parce que j’étais peintre. L'art rescapé des camps nazis. Un film de Christophe Cognet
Disponible en DVD - 2014

Ce film mène une enquête inédite sur les oeuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis. Il dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de leurs oeuvres : des émotions qu’elles suscitent, de leur marginalisation, leur signature ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l’horreur et de l’extermination.

Les Héritiers, de Marie-Castille Mention-Schaar
Disponible en DVD et VAD - 2014

Ce film tiré d'une histoire vraie se passe au Lycée Léon Blum de Créteil. Une enseignante d’Histoire-Géographie décide de faire passer le Concours national de la Résistance et de la Déportation à sa classe de Seconde la plus faible et la plus difficile. Les élèves vont découvrir dans le travail commun et les recherches historiques, des trésors d’humanité.