Menu Rechercher

    Lieux de mémoire

    Le Mémorial de la Shoah est le premier partenaire de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Grâce au soutien permanent de la Fondation, le Mémorial a pu se développer et accueillir un nombre croissant de visiteurs (individuels, groupes scolaires, chercheurs…).

    Le Mémorial de la Shoah de Drancy est un lieu d’histoire et de transmission qui permet au public scolaire comme au grand public de mieux connaître l’histoire de la cité de la Muette et le rôle central du camp de Drancy dans l’exclusion des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale.

    L’ancienne tuilerie des Milles est un haut lieu de mémoire de l’internement et de la déportation des Juifs de France. Un musée y a été aménagé avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Le Site-Mémorial du Camp des Milles figure au nombre des grands projets de Marseille Provence 2013 - Capitale européenne de la culture.

    Cercil - Musée-mémorial des enfants du Vél d’Hiv’

    Le Centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement dans le Loiret et sur la déportation juive, Musée-mémorial des enfants du Vél d'Hiv' a ouvert en 2011. Il développe la recherche historique sur les camps de Beaune-la-Rolande, Pithiviers et Jargeau, et propose une exposition permanente, des ateliers pédagogiques et un espace mémoriel.

    Mémorial du camp de Gurs

    Dans le cadre de la constitution d'un réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah a apporté son soutien aux aménagements réalisés sur le site de l'ancien camp de Gurs dans les Pyrénées-Atlantiques.

    Lieu de mémoire du Chambon-sur-Lignon

    Entre 1940 et 1944, le village du Chambon-sur-Lignon et les communes du plateau du Vivarais ont accueilli des centaines de Juifs fuyant les persécutions. Les habitants recueillirent de nombreux enfants pris en charge par des réseaux de sauvetage. Un lieu de mémoire, au Chambon-sur-Lignon, rappelle cette histoire exemplaire.

    Visite guidée : dimanche 16 décembre 2018 à 14h30

    Plus de 20000 Juifs furent déportés vers Auschwitz depuis la gare de Bobigny. Longtemps oublié, ce site ferroviaire et industriel est devenu un lieu de mémoire à préserver. Un projet d'aménagement scénographique et paysager vise à valoriser ce site et à en faire un lieu de transmission de l’histoire de la Shoah.

    Le camp de Rivesaltes a été successivement camp d'internement, de déportation et de transit. 60 000 républicains espagnols, Juifs, tziganes, harkis y ont été "regroupés" entre 1939 et 1964, date de sa fermeture officielle. Il est aujourd'hui un haut lieu de la mémoire de l’internement en France.

    Dans le cadre de la refonte de son exposition permanente, le Mémorial de Caen a ouvert en 2010 de nouveaux espaces. La Fondation a apporté son soutien à ce projet d’envergure dans lequel la Shoah tient une place importante.

    Logo du réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France

    Le Réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France rassemble onze institutions adossées à un site historique et liées à l’histoire et à la mémoire de la persécution, de la déportation, de l’extermination, du sauvetage ou de la résistance des Juifs de France durant la Seconde Guerre mondiale.