Menu Rechercher

    La Passeuse des Aubrais, de Michaël Prazan

    La Passeuse des Aubrais, de Michaël Prazan

    Mémoire
    Film
    Diffusion mardi 13 juin 2017, 22h30 sur Arte
    Texte

    Bernard Prazan, a été un enfant caché. Ses parents ont été arrêtés au cours des premières rafles qui ciblaient les Juifs étrangers. Une passeuse, Thérèse Léopold, devait conduire l’enfant alors âgé de 7 ans accompagné de sa soeur de 5 ans des Aubrais vers la zone dite "libre". Lorsqu'elle est venue les chercher, elle était accompagnée d’un homme : Pierre Lussac, l’un des collaborateurs les plus actifs de la région d’Orléans.

    La Passeuse des Aubrais, de Michaël Prazan

    Photo : INA / Arte France

    Texte

    Du haut de ses 7 ans, Bernard Prazan comprend alors que la passeuse était sur le point de les livrer à la Gestapo. Puis qu’elle s’est ravisée. Michaël, son fils, a retrouvé et filmé cette femme qui était encore en vie et qui a confirmé cette histoire.

    C’est cette enquête, à la première personne, que le réalisateur reconstitue dans ce film. Partant de l’entretien de son père réalisé par l’INA, auquel répond celui qu’il a filmé de la passeuse. Il s’est rendu à Orléans, pour faire parler les archives sur le collaborateur Pierre Lussac.

    Il revient aussi sur les conditions de la disparition de ses grands-parents, l’internement de son grand père à Pithiviers, la spoliation de leurs biens, leur assassinat.

    Texte

    Documentaire, France, 2016, 81 minutes, Institut national de l’audiovisuel / Arte France, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

    Prix du jury professionnel et Prix des jeunes journalistes IJBA au Festival international du film d’histoire de Pessac 2016

     

    Diffusion

    Mardi 13 juin 2017, 22h30 sur Arte

     

    Partager

    | |