Menu Rechercher
Sentier littéraire : Sur les pas d'Irène Némirovsky
Présentation : jeudi 18 juillet 2019, à Bourbon-Lancy (71)

Irène Némirovsky, l'auteur de Suite française, a passé deux ans à Issy-L'Évêque dans le Morvan avant son arrestation en juillet 1942 et sa déportation à Auschwitz. La ville lui rend aujourd'hui hommage en inaugurant deux sentiers littéraires inspirés par sa présence. 

Cercil
Janvier 2018

À partir du 1er janvier 2018, le Cercil-Musée mémorial des enfants du Vél' d’Hiv' intègre le Mémorial de la Shoah. À travers ce rapprochement, le Mémorial de la Shoah et le Cercil témoignent de leur volonté commune d’assurer la pérennité de l’activité du Cercil qui rayonne aujourd’hui depuis la ville d’Orléans dans tout le Loiret et bien au-delà.

Le Mémorial de la Shoah est le premier partenaire de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Grâce au soutien permanent de la Fondation, le Mémorial a pu se développer et accueillir un nombre croissant de visiteurs (individuels, groupes scolaires, chercheurs…).

Le camp de Rivesaltes a été successivement camp d'internement, de déportation et de transit. 60 000 républicains espagnols, Juifs, tziganes, harkis y ont été "regroupés" entre 1939 et 1964, date de sa fermeture officielle. Il est aujourd'hui un haut lieu de la mémoire de l’internement en France.

Plus de 20000 Juifs furent déportés vers Auschwitz depuis la gare de Bobigny. Longtemps oublié, ce site ferroviaire et industriel est devenu un lieu de mémoire à préserver. Un projet d'aménagement scénographique et paysager vise à valoriser ce site et à en faire un lieu de transmission de l’histoire de la Shoah.

Le Mémorial de la Shoah de Drancy est un lieu d’histoire et de transmission qui permet au public scolaire comme au grand public de mieux connaître l’histoire de la cité de la Muette et le rôle central du camp de Drancy dans l’exclusion des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lieu de mémoire du Chambon-sur-Lignon

Entre 1940 et 1944, le village du Chambon-sur-Lignon et les communes du plateau du Vivarais ont accueilli des centaines de Juifs fuyant les persécutions. Les habitants recueillirent de nombreux enfants pris en charge par des réseaux de sauvetage. Un lieu de mémoire, au Chambon-sur-Lignon, rappelle cette histoire exemplaire.