Menu Rechercher

La Fondation

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah soutient des projets dans 6 domaines : la recherche universitaire ; la transmission de la mémoire (témoignages, lieux de mémoire...) ; l'enseignement de l'Histoire ; la culture juive ; la solidarité envers les survivants de la Shoah ; la lutte contre l’antisémitisme et le dialogue interculturel.

La commission financière, présidée par un magistrat de la Cour des Comptes, examine les questions générales concernant les finances de la Fondation. Son avis est obligatoire pour toutes les décisions financières proposées au Conseil d’administration et elle veille à la qualité des informations transmises aux administrateurs, aux donateurs et aux partenaires de la Fondation. Elle propose au Conseil une politique de placement des fonds et en assure le contrôle.

Le Bureau est élu par le Conseil d’administration pour 3 ans. Le mandat de ses membres est renouvelable. Il instruit toutes les affaires soumises au Conseil et pourvoit à l’exécution de ses délibérations. Il décide du soutien à apporter à la majeure partie des projets soumis à la Fondation.

La Fondation est administrée par un Conseil d’administration de 25 membres, répartis en 3 collèges : représentants des pouvoirs publics, représentants des institutions juives et personnalités qualifiées. Le Conseil arrête les grandes orientations de la Fondation, contrôle la mise en œuvre de ses objectifs, vote son budget annuel. Il décide des soutiens à apporter aux projets dont le financement est particulièrement important.

 

La Fondation est née en 2000, dans le cadre de la reconnaissance des responsabilités de la France dans la Shoah. Elle a été conçue pour diffuser les connaissances relatives aux persécutions antisémites commises durant la Seconde Guerre mondiale. Ses missions se sont élargies à l’aide aux survivants de la Shoah, la préservation de la culture juive et l’étude des autres génocides, puis à la lutte contre l’antisémitisme et au dialogue interculturel.

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a vocation à soutenir financièrement des projets variés (livres, fictions et documentaires, projets pédagogiques, expositions, projets de recherche, initiatives mémorielles…) permettant de répondre à ses 6 objectifs prioritaires.

Samedi 10 septembre 2016

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition du Dr Jean-Raphaël Hirsch, à l’âge de 83 ans. Enfant caché et agent de liaison pour la Résistance pendant la guerre, il était une grande figure de la communauté juive française. Devenu chirurgien comme son père, il a œuvré pour les rescapés de la Shoah et pour que soit reconnue l’action des Justes de France. Nos pensées vont vers sa famille et ses proches.

Les 6 commissions thématiques ont un rôle de proposition et d’expertise sur les orientations de la Fondation. Elles examinent les projets déposés auprès des chargés de mission, proposent l’attribution d’aides et des bourses d’études au Bureau et au Conseil d’administration, et font procéder à l’évaluation a posteriori des projets soutenus. Pour ce faire, elles font appel à des experts indépendants.

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah se fait un devoir de veiller au bon emploi de sa dotation et s’engage à faire preuve de rigueur intellectuelle et d’équité dans l’évaluation et le choix des projets qu’elle soutient.

Elle a mis en place les outils nécessaires à une gestion rigoureuse et transparente.

2 juillet 2016

Survivant de la Shoah et Prix Nobel de la Paix, Elie Wiesel s'est éteint le 2 juillet 2016 à l'âge de 87 ans. À l'instar de Primo Levi et d'Imre Kertész, il était l'une des plus grandes voix de la mémoire de la Shoah. Marqué par son expérience des camps et profondément pétri par les principes du judaïsme, il était une figure morale de notre temps. Avec lui s’éteint un humaniste dont le message de fraternité restera dans les mémoires. Nos pensées vont vers sa famille et ses proches.

Vous souhaitez obtenir un soutien financier pour vous aider à réaliser un projet en lien avec les missions de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

La Fondation reçoit des propositions de projets variés tout au long de l’année. Après en avoir accusé réception, l’équipe de la FMS mène une instruction approfondie de chacun d’entre eux. Si tous les critères d’éligibilité sont remplis, le dossier est présenté pour avis à la commission thématique concernée, puis pour décision au Bureau et éventuellement au Conseil d’Administration de la Fondation.