Menu Rechercher

La Fondation

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah soutient des projets dans 6 domaines : la recherche universitaire ; la transmission de la mémoire (témoignages, lieux de mémoire...) ; l'enseignement de l'Histoire ; la culture juive ; la solidarité envers les survivants de la Shoah ; la lutte contre l’antisémitisme et le dialogue interculturel.

Gabrielle Rochmann
Dimanche 18 décembre 2016

La directrice générale adjointe de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah était l'invitée de Brigitte Rozen le 18 décembre 2016 sur RCJ. Cet entretien fut l'occasion de présenter les actions et des priorités de la Fondation.

La commission financière, présidée par un magistrat de la Cour des Comptes, examine les questions générales concernant les finances de la Fondation. Son avis est obligatoire pour toutes les décisions financières proposées au Conseil d’administration et elle veille à la qualité des informations transmises aux administrateurs, aux donateurs et aux partenaires de la Fondation. Elle propose au Conseil une politique de placement des fonds et en assure le contrôle.

Le Bureau est élu par le Conseil d’administration pour 3 ans. Le mandat de ses membres est renouvelable. Il instruit toutes les affaires soumises au Conseil et pourvoit à l’exécution de ses délibérations. Il décide du soutien à apporter à la majeure partie des projets soumis à la Fondation.

La Fondation est administrée par un Conseil d’administration de 25 membres, répartis en 3 collèges : représentants des pouvoirs publics, représentants des institutions juives et personnalités qualifiées. Le Conseil arrête les grandes orientations de la Fondation, contrôle la mise en œuvre de ses objectifs, vote son budget annuel. Il décide des soutiens à apporter aux projets dont le financement est particulièrement important.

 

La Fondation est née en 2000, dans le cadre de la reconnaissance des responsabilités de la France dans la Shoah. Elle a été conçue pour diffuser les connaissances relatives aux persécutions antisémites commises durant la Seconde Guerre mondiale. Ses missions se sont élargies à l’aide aux survivants de la Shoah, la préservation de la culture juive et l’étude des autres génocides, puis à la lutte contre l’antisémitisme et au dialogue interculturel.

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a vocation à soutenir financièrement des projets variés (livres, fictions et documentaires, projets pédagogiques, expositions, projets de recherche, initiatives mémorielles…) permettant de répondre à ses 6 objectifs prioritaires.