Menu Rechercher

Film

DVD - 2013

De 2006 à 2012, des élèves de troisième du collège André-Malraux de Paron, dans l’Yonne, ont réalisé des reportages sur le sujet de la Shoah. De la France à la Pologne, en passant par les Pays-Bas et l’Allemagne, les collégiens sont partis sur les traces des déportés juifs, filmant les lieux, interviewant des rescapés et des historiens. L’ensemble de ces réalisations est regroupé dans un coffret de 2 DVD.

Les Enfants otages de Bergen-Belsen, de Teri Wehn Damisch
Disponible en DVD - 2013

Ce documentaire retrace l'histoire des femmes et des enfants de prisonniers de guerre français d'ascendance juive durant la Seconde Guerre mondiale. Bien que protégés par la Convention de Genève, ils furent déportés comme otages en 1944 et enfermés au "camp de l'étoile" à Bergen-Belsen. Ces enfants juifs échapperont à l'extermination.

Disponible en DVD - 2013

Enfant juif originaire de Belgique, Samuel Grynspan a 5 ans lorsqu'il arrive en 1942 dans le petit village de Poët-Laval près de Dieulefit dans la Drôme. Il est accueilli et caché par les parents de Jacky Robin. Les deux garçons deviennent amis. Aujourd'hui, Sam vit en banlieue parisienne. Son histoire, il ne l'a pas racontée, pas même à ses enfants. Mais les circonstances et ses démarches pour faire reconnaître comme Justes les parents de Jacky le conduisent à revenir dans la Drôme et à revoir son ami.

Disponible en DVD - 2013

Boxeur juif tunisien, Victor "Young" Perez est le plus jeune champion du monde des poids mouches dans l'histoire de la boxe. Ce film retrace l'itinéraire de ce sportif hors du commun, interpété à l'écran par Brahim Asloum. Arrêté en septembre 1943 et déporté à Auschwitz, Perez y livrera son dernier combat. Il sera abattu lors des marches de la mort suivant l’évacuation du camp en janvier 1945.

Disponible en DVD - 2013

Le documentaire, Pologne Aller-Retour réalisé par Anna Pitoun, retrace un voyage organisé en avril 2011 par l’Union des Etudiants Juifs de France avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Pour la première fois, des Tsiganes de France se joignent aux étudiants juifs lors d'un périple de 5 jours en Pologne, de Cracovie à Varsovie, sur les traces des Juifs et des Tsiganes exterminés à Auschwitz-Birkenau et Treblinka.

2012

L'association "Mémoires : Les Juifs dans la Résistance" et Courte Echelle Production proposent un DVD-Rom intitulé Camps d'internement du Midi de la France. Entre histoire et mémoire. 1939-1944. Ce support rassemble de nombreuses ressources pédagogiques pour les enseignants du premier et du second degré. Il comprend trois films, des témoignages vidéos séquencés ainsi que le contenu d'une exposition.

Disponible en DVD - 2012

Un homme a restauré un vestige du mur de l'ancien ghetto juif dans une cour de Varsovie. Riverains et voyageurs la traversent, l'habitent, viennent voir. Touristes et habitants passent devant la caméra de Damien Monnier. Certains s'arrêtent, racontent, discutent, d'autres se taisent et effleurent. Une réflexion sur la mémoire comme matière et comme espace à arpenter.

2008

Prenant appui sur les travaux de l'historien Laurent Joly, auteur du livre Vichy dans la "solution finale", le film suit la mise sur pied du Commissariat général aux questions juives. A travers les itinéraires croisés de Xavier Vallat, premier secrétaire général de cette institution, et d'une jeune sténodactylo y travaillant apparaissent les arcanes de ce qui fut l’instrument de la politique antisémite de l’Etat français.

2012

Co-écrit par Michel Laffitte, historien et auteur avec Annette Wieviorka du livre À l'intérieur du camp de Drancy} (Perrin, 2012), ce documentaire rend compte de l’histoire du camp dans sa globalité et du destin des Juifs qui y furent internés entre 1941 et 1944. Il présente des documents d'archives, des témoignages de rescapés et l'éclairage de plusieurs historiens.

2012

A vingt kilomètres de Saumur, près de la ville de Montreuil-Bellay, dans le Maine-et-Loire, des milliers de Tsiganes ont été internés entre novembre 1941 et janvier 1945. Les «nomades», comme on les appelait à l'époque, ont d'abord été assignés à résidence avant d'être enfermés sur ordre des autorités allemandes.