Menu Rechercher
Peines perdues
2018

Octogénaire vif et alerte, Abel, le grand-père de Thomas Bartel, vit seul dans son appartement surplombant le bois de Vincennes. En dépit de la mort récente de sa femme, Fanny, qui a partagé toute sa vie et avec qui il a réchappé à la Shoah, il continue de vivre comme avant.

L'homme aux bas nylon, d'Eric Bitoun
2018

Loin de l’image glamour des publicités DIM, on ignore tout de l'homme qui a créé cette célèbre marque. Né en Pologne en 1916, Bernard Giberstein a perdu sa famille dans les camps et s'est engagé dans la Résistance en France.

2018

La "brigade des papiers" était un groupe de 40 juifs - poètes, écrivains et intellectuels - qui, durant l’occupation nazie de Vilna (Vilnius aujourd’hui) en Lituanie, ont risqué leur vie pour sauver de la destruction des collections de bibliothèques juives de la ville, de Pologne, de Biélorussie et de Russie.

Illustration Juste un voyage
Diffusion : janvier 2018 sur KTO

lls ont entre 18 et 30 ans et se nomment Simon, Thibault, Séverine ou Pablo. Catholiques de confession, ils sont descendants de "Justes parmi les nations". Ils vont découvrir Israël et rencontrer des Juifs qui ont été sauvés par leurs aïeux durant l'Occupation en France

Auschwitz Projekt. Un film d'Emil Weiss
Disponible en DVD - 2017

Le "camp d'Auschwitz" cache en réalité un vaste complexe, composé d'une myriade d’installations très diverses. Au travers des vestiges toujours visibles sur le terrain, ce film présente une opération pilote de grande ampleur visant l’aménagement territorial de l’Europe de l’Est annexée au Grand Reich.

Les quatre sœurs - Claude Lanzmann
Disponible en DVD et VàD - 2018

Claude Lanzmann revient sur le destin de Ruth Elias, Ada Lichtman, Paula Biren, Hanna Marton : quatre femmes ayant vécu l'horreur des camps. Il les avait interviewées en préparant Shoah et consacre aujourd'hui un film à chacune d'elle.

Affiche du film Journal filmé d'un exil, de Magali Magne
Disponible en vidéo à la demande - 2017

En 1936 à Vienne, à la naissance de son fils, Robert Bernas achète une caméra. Il filme la vie de sa famille, juive franco-autrichienne, et les évènements qu’elle traverse durant la guerre. Des images fortes qui racontent une formidable histoire de vie face aux menaces de l’Allemagne nazie et de ses alliés.