Menu Rechercher

    Une mention du jury du CNRD pour le lycée français de Casablanca

    Année scolaire 2018-2019
    Texte

    Durant l'année scolaire 2018-2019, 29 élèves de Première du lycée français Lyautey de Casablanca ont travaillé sur les victimes de la Shoah originaires du Maroc. Présentée au CNRD dans la catégorie “réalisation d'un travail collectif”, leur restitution a reçu une mention du jury.

    Les lycéens ont choisi de retracer les parcours de quatre familles juives fictives de différentes origines. Ils ont ainsi étudié les répressions à partir de 1933 dans l’Allemagne nazie, les camps pour apatrides en France et au Maroc, les opérations mobiles de massacre en Europe de l'Est et le destin des Tziganes.  

    Guidés par leurs professeurs, ils se sont également interrogés sur les problématiques liées à l'activité "touristique" actuelle des lieux de mémoire, et notamment du site d'Auschwitz-Birkenau.

    Leur réflexion s'est appuyée sur l'étude de témoignages et de films, dont Shoah de Claude Lanzmann ou La petite prairie aux bouleaux de Marceline Loridan-Ivens. Plusieurs spécialistes ont également été invités en classe. Parmi eux, Tal Bruttmann, historien, membre de la commission Mémoire et Transmission de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, a animé une session de travail autour de l'Album d'Auschwitz


    Une stèle traduite en arabe

    Au terme de cette préparation, les élèves ont participé à un voyage de cinq jours en Pologne. Leur programme les a emmenés à Cracovie où ont visité les quartiers de Kazimierz et de Podgorzedont le musée Schindler, ainsi que les vestiges du camp de Plaszow. 

    Deux journées étaient consacrées à la visite d'Auschwitz-Birkenau. Un moment de recueillement en hommage aux victimes de la Shoah, et en particulier aux 177 déportés juifs originaires du Maroc déportés depuis la France, a été organisé. Temps fort du voyage : les lycéens ont déposé à Birkenau une traduction en langue arabe des stèles commémoratives.

    Les élèves ont déposé à Birkenau une traduction en langue arabe des stèles commémoratives. Photo : Lycée français Lyautay de Casablanca.

    Les élèves ont déposé à Birkenau une traduction en langue arabe des stèles commémoratives. Photo : Lycée français Lyautay de Casablanca.

    Texte

    Un travail de restitution primé au CNRD

    À leur retour, les lycéens ont réalisé une oeuvre collective adressée au jury du CNRD : une valise datant des années 40 dans laquelle ils ont inséré un ensemble d'objets du quotidien symbolisant la vie laissée derrière soi : une correspondance épistolaire, des journaux intimes, une série de cartes postales d’époque, une paire de lunettes...

    Ce travail a reçu une mention du jury national du CNRD 2018-2019.

    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah a soutenu ce projet pédagogique.

    Les élèves ont rempli une ancienne valise d'objets symbolisant l'exil. Ce travail leur a valu une mention du jury du CNRD dans la catégorie “réalisation d'un travail collectif”. Photo : Lycée français Lyautay de Casablanca

    Les élèves ont rempli une ancienne valise d'objets symbolisant l'exil. Ce travail leur a valu une mention du jury du CNRD dans la catégorie “réalisation d'un travail collectif”. Photo : Lycée français Lyautay de Casablanca

    Partager

    | |